Mois juin 2004

16 Juin

Commentaires fermés sur Conseil National du 16 juin 2004

Conseil National du 16 juin 2004

par

Quelques mots d’abord sur l’analyse que nous pouvons faire de ce résultat. D’abord on l’a dit, le Premier secrétaire y est revenu, à mon avis avec raison et c’est là notable, l’abstention. C’est ensuite une sanction claire, et c’est enfin une confirmation qui était souhaitée, mais qui a plus d’ampleur que nous le pensions.

L’abstention, je crois que celle-ci n’est pas équivalente entre l’Europe de l’Est, les pays qui viennent de rentrer dans l’Europe, et l’Europe de l’Ouest.

A l’Est, c’est une véritable défiance vis-à-vis de la construction européenne et ce n’est pas anormal vu le processus libéral de sa construction … Ces peuples quittant la tutelle de l’union soviétique, à qui l’on vient d’infliger des critères de convergence stricts, ne peuvent adhérer avec passion à ce qui semble les contraindre.

En Europe de l’Ouest, c’est une défiance, non pas vis-à-vis de l’Europe, mais vis-à-vis de la politique des gouvernements en place quels qu’ils soient. Mais au total, c’est une prise de distance avec la manière avec laquelle on construit l’Europe. Et ceci n’est pas sans poser des problèmes aux européistes, aux européens ou aux combattants pour l’Europe que nous sommes.
La sanction, on ne peut pas faire comme s’il y avait une sanction en France et qu’il n’y en avait pas dans d’autres pays européens. Cette sanction est globale vis-à-vis de toutes les politiques qui sont portées aujourd’hui en Europe. Mais elle a un sens plus particulier en France car si elle est la confirmation de ce que nous avons connu aux deux tours des élections régionales, elle est surtout une manifestation de défiance vis-à-vis du déni démocratique du Président de la République. Il a voulu continuer dans le même sens avec le même et a été sanctionné. Lire la suite…

catégorie Discours, Expressions