Mois décembre 2004

31 Déc

Commentaires fermés sur Instantané de l’année 2004

Instantané de l’année 2004

par

L’année s’achève. Elle fut à bien des égards une année de transition, sans ligne force, comme oscillante entre nouvel ordre et désordre.

La réélection de Bush

Les Américains sont en guerre et une forme d’union sacrée a prévalu lors des élections, donnant les pleins pouvoirs à une administration qui n’en manquait pas. La réorganisation de la CIA procède de cette centralisation. Puissance spirituelle et militaire au service du marché, telle est la devise des républicains au pouvoir. On sait ce que veulent ces derniers mais où va l’Amérique ?

Du bourbier Irakien à la menace Iranienne

A peine sortis des sables de l’Irak, imposant aux forceps un pouvoir politique dont on ne sait s’il aura un paravent démocratique. Les USA se font menaçantes vis-à-vis de l’Iran, autre « pilier de l’axe du mal » qui joue au chat et à la souris à propos de la question nucléaire. On ne sait si la pression Américaine a pour but que l’Iran lâche prise sur les Chiites Irakiens et accepte la stabilisation de l’Irak ou si l’Iran utilise ces derniers pour gagner du temps dans sa marche à l’armement nucléaire. Lire la suite…

catégorie Ecrits, Expressions

02 Déc

Commentaires fermés sur Les 10 leçons du référendum interne

Les 10 leçons du référendum interne

par

Une victoire historique : le réformisme plébiscité

1/ Les socialistes viennent d’administrer une leçon de démocratie en maîtrisant, au niveau des dirigeants, un débat où se mêlaient quand même identité et ressentiments. Ceci étant dit, il n’est pas impossible de constater qu’au-delà du « les militants doivent trancher » le référendum était réducteur. Et il n’est pas certain que le référendum militant était le véhicule le plus adéquat pour apprécier un traité de 450 pages. Jouer l’avenir d’une formation à la roulette russe n’est pas toujours souhaitable. La démocratie bipolaire est l’ennemie de la nuance qui est l’essence même de la démocratie. Dans des conditions peu recommandables, le Ps s’est bien comporté … Il a fait l’admiration de tous et son débat a absorbé une grande partie de la vie politique pendant un trimestre, tout en évitant au sommet, le syndrome de Rennes. La raison en est simple, contrairement à ce fameux congrès, les idées étaient au premier plan, les ambitions, bien réelles, reléguées au second. Pour le reste, le premier secrétaire ne pouvait échapper au référendum, même s’il avait le choix du moment. Constatons tout de même, les élites socialistes sont déjà dans l’après, mais pour une partie des militants, les traces seront tenaces. Lire la suite…

catégorie Ecrits, Expressions