Mois mars 2005

08 Mar

Commentaires fermés sur Intervention au Bureau National du 8 Mars 2005

Intervention au Bureau National du 8 Mars 2005

par

Ce qui est la marque de la situation politique, ce n’est ni la contestation des socialistes ni la contestation entre socialistes. Il s’agit de l’offensive sociale et totale contre le pouvoir de la droite. La séquence politique ce sont les manifestations du monde enseignant, des chercheurs, et jeudi de l’ensemble du mouvement social.

L’incident de Guéret n’est pas l’image de la situation, il en est sa contre marque. (…)

L’incident de Guéret est inacceptable mais pas théorisable. La violence, comme vient de la dire Julien Dray, n’est pas neutre. Elle a un signifié politique mais aussi un signifiant. Lorsqu’elle émaille les manifestations c’est qu’il y a un profond mécontentement, une immense frustration. Lorsqu’elle est le propos de l’extrême gauche, elle sert une logique politique. Elle doit être fermement condamnée mais elle n’est pas le signe de la situation entre le Ps et le pays.

Les socialistes ont gagné les élections, et il est faux de dire que les réformistes sont minoritaires dans le mouvement lui même. Il y a certes une temporalité, une radicalité, qui est propre au mouvement social. Mais même dans ce moment, les réformistes sont loin d’être minoritaires. Lire la suite…

catégorie Discours, Expressions