De quoi s’agit-il ?

par · 1 octobre 2006

De quoi s’agit-il ? De l’élection du Président de la quatrième puissance mondiale, membre du Conseil de sécurité, moteur de l’Europe dans un monde dur, dangereux et complexe.

De quoi s’agit-il ? D’imposer un nouveau souffle pour la France, un nouveau modèle pour la gauche dans la mondialisation. Une référence pour l’Europe, gage d’un nouvel équilibre dans le monde.

De quoi s’agit-il ? De battre durablement une droite conservatrice relayant les thèmes du FN et tentant de liquider notre modèle social. Il s’agit donc de la rencontre de la gauche et de l’histoire comme en 1958 ou en 1981, une gauche moderne, continuatrice de nos principes, mais des temps nouveaux, c’est-à-dire sociale et démocrate.

De quoi s’agit il ? Pas simplement de battre Sarkozy, durablement affaibli par les querelles de la droite et ses cinq ans au pouvoir mais de forger une union populaire sur la base d’un contrat de la gauche dont nous serons la colonne vertébrale.

Pour l’emporter dans ces moments, il faut un dessein plutôt qu’un destin. Alors si nous partageons le programme commun des socialistes, nous proposons à notre pays une orientation claire et un président engagé. Une orientation sociale et démocrate parce que la mère de toutes les protections dans la mondialisation est économique et sociale. Notre sociale démocratie a quatre piliers :

Son 1er pilier social c’est donc la protection, c’est-à-dire une nouvelle conquête digne de 1936 : la sécurité professionnelle.

Son 2ème pilier social c’est la promotion, c’est-à-dire tout ce qui concourt à l’égalité réelle : logement, Education national, aménagement du territoire, retraites, sécurité sociale, santé. Avec un mot d’ordre : « gagnant / gagnant ».

Son 3ème pilier social c’est la vie. Le vivre ensemble mais aussi la qualité de la vie, avec une vraie et durable augmentation des salaires, mais aussi un développement durable.

Son 4ème pilier social c’est la vérité budgétaire.

La social-démocratie c’est aussi la démocratie à tous les étages et un président représentant sa majorité et qui s’engage dans la bataille sociale. C’est tout le sens du « Pacte de l’Elysée » proposé par DSK. Un président acteur et pas spectateur !

Voilà pourquoi sans récuser les autres candidats, DSK nous semble le mieux à même de gagner et de durer !

catégorie Ecrits, Expressions