Mois novembre 2007

25 Nov

Commentaires fermés sur Les chemins de la reconstruction

Les chemins de la reconstruction

par

Il faut donc tourner la page… La feuille blanche du renouveau, nous devons nécessairement l’écrire ensemble. Nul n’en est à priori exclu car personne ne peut s’exempter du bilan de la gauche. Au-delà des responsabilités individuelles et collectives, la défaite présidentielle de 2007, la troisième consécutive, renvoie aux faiblesses fondamentales de ce que le socialisme français a proposé au pays tant sur le plan des valeurs que sur le plan programmatique.

Miser sur les difficultés de Sarkozy, la dégradation de sa popularité, ne suffira pas. Nous ne devons pas réitérer l’expérience stérile de 2002-2006 qui nous a conduit d’une défaite à une autre.

Ce défi ne peut être relevé que collectivement. Il suppose un travail approfondi et sincère qui dépasse les jeux de rôle traditionnels et les contradictions artificielles, un processus politique qui fasse le pari des idées avant celui des stratégies personnelles. Miser sur un présidentiable censé combiner ordre, rénovation et représentation, c’est prendre le risque d’une confrontation durable qui pèsera sur les autres objectifs. Lire la suite…

catégorie Ecrits, Expressions

11 Nov

Commentaires fermés sur Interview dans le Figaro

Interview dans le Figaro

par

Les mouvements de contestation sociale se multiplient. Le PS doit-il accompagner toutes ces revendications indistinctement ?
Le pays a pris au mot le mensonge du pouvoir. La France veut gagner plus. Et comme, paraît-il, on ne prépare pas la rigueur, il n’y a pas de raison de se gêner. Mais il n’y a pas de choc de confiance. Alors c’est l’effet portillon :  toutes les catégories se ruent avant l’austérité. Le duo Sarkozy Fillon a le dos au mur. Sans grain à moudre pour doper le pouvoir d’achat, il oscille entre brutalité et hostilité. Mais en l’absence d’alternative à gauche, ce n’est pas le tous ensemble mais le côte à côte qui prédomine. Orphelin, le mouvement ne compte que sur ses propres forces. Où sont les mots d’ordre du PS ? Il serait politiquement peu responsable de laisser le mouvement social et Sarkozy en tête à tête. Le PS doit offrir un débouché politique en proposant une conférence salariale et exiger une conférence nationale sur les retraites.

Ces mouvements sociaux peuvent-ils permettre au PS de sortir de l’ornière ?
Je ne le pense pas. Le PS peine à être audible et à donner une image d’union, de renouveau et de propositions. L’épisode sur le traité de Lisbonne en est la démonstration. Je me suis associé à un appel de parlementaires pour que cesse la division sur l’Europe. Michel Destot, Pierre Moscovici, Bernard Poignant puis Bertrand Delanoë et Vincent Peillon ont obtenu le vote oui au Bureau national. Très bien ! Que des responsables aient voté non ce n’était pas inattendu. C’était même l’espoir du pouvoir. Cette affaire doit être une queue de comète pas un remake. Lire la suite…

catégorie Expressions, Interviews

06 Nov

Commentaires fermés sur Sarkozy, six mois, déjà l’ennui et les ennuis

Sarkozy, six mois, déjà l’ennui et les ennuis

par

Si François Mitterrand voulait donner « du temps au temps », Nicolas Sarkozy n’a pas de temps à donner… La France n’est pas pour lui un pays que l’on préside mais une entreprise que l’on administre. « 24h chrono », « qu’est que l’on va faire pour vous aujourd’hui ? », « just do it ». Bref, Nicolas Sarkozy puise son inspiration, non dans Lamartine, Chateaubriand, les mémoires d’espoir ou le génie français mais dans la pub. Il ne dialogue pas avec l’Histoire mais ruse avec l’instant. Tournicoti, tounicoton ! Dans le manège enchanté de l’imaginaire Sarkozien il tient le rôle de Zébulon et nous tournons en rond ! La France médiatique ne sait où donner de la tête,  Sarkozy touche à tout et ne règle rien. L’illusion au pouvoir se veut réalité dans un pays dubitatif sur les marges de manœuvre du politique dans la mondialisation.

Peu importe que les cadeaux fiscaux grève de plus de 15 milliards d’euros les marges de manœuvre de l’action de l’Etat, peu importe que les franchises médicales pénalisent financièrement les malades, peu importe l’amendement sur l’ADN pour la maîtrise de l’immigration. Peu importe que le pouvoir d’achat stagne, le chômage reparte à la hausse et les déficits se creusent. Peu importe que ses dix premiers mois se résument à une faute économique, une faute sociale et une faute éthique… Un clou médiatique chasse l’autre… dans le carrousel effréné des 20h ! Lire la suite…

catégorie Ecrits, Expressions

01 Nov

Commentaires fermés sur De la rénovation au Parti Socialiste Français

De la rénovation au Parti Socialiste Français

par

Au-delà des responsabilités individuelles et des dysfonctionnements collectifs, la défaite présidentielle de 2007, la troisième consécutive, renvoie aux lacunes fondamentales de l’offre idéologique et programmatique des socialistes français.

Malgré la mobilisation des jeunes, des cités, la reconquête d’une partie des votes populaires, nous n’avons pas suffisamment donné aux français le sentiment de répondre à leurs attentes essentielles: la protection face à la mondialisation, la préservation de la sécurité sociale, la juste répartition des revenus et des prélèvements, le rétablissement de la société du travail, la garantie de la promotion individuelle, l’articulation des droits et des devoirs… Face à un Président français exploitant les divisions internes des couches populaires et moyennes, nous n’avons pas su proposer à l’ensemble de notre base électorale un nouveau pacte social et territorial fédérateur. Lire la suite…

catégorie Ecrits, Expressions