Mois janvier 2008

17 Jan

Commentaires fermés sur Le gouvernement fantôme

Le gouvernement fantôme

par

Le pouvoir sans limite c’est l’Elysée de Sarkozy. Pas simplement parce qu’il est l’Homme qui parle aux oreilles des riches. Pas simplement parce que le Parlement est aux abonnés absents avec une majorité godillot et une opposition qui n’en peut mais. Pas simplement parce que les médias sont submergés par une communication complaisante. Mais parce qu’il a concentré le pouvoir en ce lieu comme aucun de ses prédécesseurs ne l’avaient fait.

Certes la Vème république est un régime monarchique au sens étymologique du terme comme aimait à le dire Maurice Duverget. Mais il s’agissait du « un » homme prédominant à défaut d’être toujours providentiel, pas d’un système absorbant tout l’espace démocratique.

Tous les présidents de la République ont été critiqués, souvent à juste raison, pour avoir exercer un pouvoir personnel. Mais aujourd’hui ce n’est pas l’Etat UMP c’est l’Etat Sarkozy. Non que le Président de la République nomme les « copains et les coquins » comme disait le Prince Poniatowski à propos de l’Etat RPR.

Mais l’Etat s’organise totalement autour de lui. Le Sarkozysme ce n’est ni une ambition, ni une vision mais une pratique du pouvoir. Avec lui, le gouvernement ce n’est pas le gouvernement fort, c’est le gouvernement mort. Car au travers de la présidence Sarkozy nous assisté à la prise du pouvoir du « cabinet » de l’Elysée et à la déchéance du gouvernement. Les hommes du Président ont pris l’ascendant sur les ministres. Lire la suite…

catégorie Ecrits, Expressions

16 Jan

Commentaires fermés sur Ma part de Lambert

Ma part de Lambert

par

Pierre Lambert est décédé. Nombreux sont ceux qui m’ont demandé de réagir. Je n’ai pas réagi sur l’instant… comme il me l’avait enseigné : « ne jamais être sous l’emprise de l’événement ». L’homme était séduisant, sa force de caractère indéniable et le personnage privé beaucoup plus charmeur que son action publique le laissait penser. Formé au PSOP de Marceau Pivert, il était trotskyste de stricte obédience ; persuadé que l’obstacle principal à la « révolution prolétarienne » était le stalinisme. Il se voulait en cela, fidèle au Programme de transition de Léon Trotsky.

C’est la raison pour laquelle Patrick Jarreau dans Le Monde a eu raison de dire qu’il ne fut pas favorable, au tournant du siècle, à l’entrisme des Trotskystes dans les organisations du PCF… Il réprouvait par-dessus tout cette idée que le stalinisme défendait à sa manière, la gauche. Lire la suite…

catégorie Ecrits, Expressions

08 Jan

Commentaires fermés sur Nicolas Sarkozy ou la rupture avec l’intérêt général

Nicolas Sarkozy ou la rupture avec l’intérêt général

par

Patrick Balkany, jamais avare d’anecdotes sur son « pote », nous avait instruit des larmes d’un Nicolas Sarkozy recevant, des mains d’un père un peu volage et flambeur, une rolex. Etais-ce une réparation symbolique d’une enfance volée ? Toujours est-il que le petit Nicolas aimera ce qui brille.

Et cela tombe bien, la présidence de la République va lui donner l’occasion de satisfaire ce goût pour le « clinquant ». Il fera sien le mot de Bonaparte : « pour moi je n’ai qu’un besoin, celui de réussir ». Nicolas Sarkozy va donc afficher sa réussite avec ostentation.

Nicolas Sarkozy présente, montre, vend son ascension. Alors que la peur de la relégation assaille chaque français. Le moral des ménages est au plus bas. Et la vie chère ronge chaque jour un peu plus le quotidien de toutes les catégories sociales.

Ray ban, chaîne en or qui brille sous la chemise ouverte, mocassins à pompons, montre à « plusieurs patates » au poignet, salaire confortable, voyages en jet privé, notre président reste un grand ados. Même dans ses amours où il poussera sa plainte muette jusqu’à se faire photographier avec sa nouvelle compagne, qui ne pouvait être qu’un top modèle, là où son ex épouse s’était échappée un noël précédent à Petra. Lire la suite…

catégorie Ecrits, Expressions