Appel pour une marche blanche contre la violence dans le 19ème arrdt

par · 16 septembre 2008

arrdt_19.gifIl y a trois mois, un jeune était roué de coups, rue Petit, Il y a deux semaines, un jeune de 23 ans décédait par balle suite à un coup de feu rue Mathis, la semaine dernière, trois jeunes ont été frappés par des individus rue Petit, tandis qu’un autre jeune a été l’objet de coup de feu qui l’ont conduit à l’hôpital, il portera une broche à la jambe pendant l’année à venir.

Hier soir 15 septembre, deux jeunes ont été victimes de plusieurs coups de couteau, l’un d’entre eux est dans un état critique. Tous ces jeunes allongent la liste déjà trop longue de victimes de la violence dans nos quartiers.

C’est inacceptable, insupportable. Cela suffit.

Le 19ème arrondissement n’est ni un ghetto, ni le terrain d’affrontements sanguinaires. Malgré tous les efforts entrepris par la Mairie de Paris et du 19ème arrondissement ainsi que de l’ensemble des élus, nous sommes en train de payer le tribut chaque jour un peu plus lourd de la politique d’une droite aux affaires depuis 6 ans !

Pas de travail, pas de politique sociale, moins de pouvoir d’achat, pas police de proximité, plus d’insécurité !
Parce que nous refusons cette violence, parce que nous avons droit à la sécurité où que nous soyons, cela nécessite des moyens exceptionnels, cela oblige le gouvernement à intervenir. Nous n’avons pas à quémander cela : c’est notre droit, c’est leur devoir.

C’est pourquoi j’appelle l’ensemble des habitants du 19ème arrondissement, les acteurs de terrain,les associations, les clubs de prévention à une marche blanche contre la violence dans nos quartiers, pour réclamer l’arrêt de cette violence et le retour d’une véritable police de proximité dans le 19éme arrondissement.

catégorie En direct du 19ème

Les commentaires1 Commentaire

  1. Patrick dit :

    Dans beaucoup de coins du Nord, il n’y a « Pas de travail, pas de politique sociale, moins de pouvoir d’achat, pas police de proximité ».
    Le niveau de ces fléaux y est même très largement supérieur à celui du 19ième…

    Et pourtant, le niveau de violence « dans la rue » y est – en moyenne – bien moindre. Pourquoi?