Le débat sur le RSA

par · 26 septembre 2008

A écouter le débat dans l’hémicycle, où les parlementaires étaient peu présents, on se demande si la représentation nationale a bien pris la mesure de l’urgence.

En 2008, en France, près de 8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. L’idée même, après le RMI, de pouvoir cumuler allocations et travail afin d’enrayer la spirale de l’exclusion, ne peut être combattue en soi.

Les modalités et la pérennisation du financement ne sont pourtant pas à la hauteur de l’enjeu. D’autant que la crise financière et économique a réduit la marge de manœuvre et jette dans la misère de nombreux français.

Les commentaires1 Commentaire

  1. Catherine dit :

    En attendant c’est comme cela qu’on se demande s’il est bien raisonnable d’accepter de travailler pour quelques missions interim, je viens d’être punie j’en ris mais le constat est là je suis pénalisée d’avoir accepté l’offre et je dois me serrer la ceinture pour les trois mois suivant à hauteur de l’anorexie .. quant au cumul de temps partiel… on devient nombreux dans ce cas …la généralisation du travail précaire étant déjà là.. est-ce que les bénéficiaires du RSA ne vont pas devenir légion ?