Crise Financière: Cambadélis croit l’unité des socialistes possible

par · 10 octobre 2008

Cet après midi, l’AFP a repris ce que j’ai dit aujourd’hui sur B’FM:

bloc_note_copieV2.jpgParis, 10 oct 2008 (AFP): Le député PS Jean-Christophe Cambadélis a estimé vendredi sur BFM que les socialistes pouvaient « se mettre rapidement d’accord » pour « parler d’une même voix » sur les solutions à apporter à la crise financière et boursière.

« Je pense que les socialistes dans leur ensemble et parler ensemble. ce n’est pas le cas et c’est dommage. On ne sera audible que si, sur trois ou quatre grands sujets, tous les socialistes disent la même chose. Aujourd’hui il faut montrer qu’il y a un autre chemin, celui que préconisent les socialistes, une manière socialiste d’être dans la crise », a déclaré le député Strauss-Khanien de Paris.

« On peut se mettre rapidement d’accord » a jugé M. Cambadélis. Se déclarer au printemps « socialiste et libéral », comme l’a fait Bertrand Delanoë, était « maladroit dans la période », et « c’est utilisé en termes de polémique, mais il faut que les socialistes ne polémiquent pas sur cette question-là », a t-il ajouté.

Selon le dirigeant du PS, « ils doivent se retrouver, ils doivent parler de la même voix, faire des propositions ensemble et montrer que, dans la crise, les socialistes se retrouvent et n’instrumentalisent pas la crise pour pouvoir faire des différences » entre eux à l’approche du congrès du parti.

« Toutes les formules sont envisageables à condition qu’elles soient maîtrisées (…) », a-t-il estimé à propos de l’opportunité d’un débat télévisé entre les chefs de file du PS pour le congrès. « Si c’est pour faire du punching ball dans la période que nous vivons, franchement ça ne présente aucun intérêt » a dit le député de Paris.

catégorie Médias