Congrès PS: Cambadélis reproche à Hollande de faire « le coup de la peur »

par · 4 novembre 2008

communique_image.jpgPARIS, 4 nov 2008 (AFP) – Le député Jean-Christophe Cambadélis, signataire de la motion de Martine Aubry pour le 75e congrès du PS, a reproché mardi au premier secrétaire François Hollande de faire aux socialistes « comme à chaque congrès, le coup de la peur et de la défiance ». François Hollande a affirmé mardi, une fois de plus, dans Le Parisien que « pour que le congrès de Reims soit clair et limpide, une motion doit nettement se détacher et un vainqueur être proclamé. Si tel n’est pas le cas, le PS risque d’être ingouvernable et réduit aux combinaisons et aux arrangements », affirme mardi le député de Corrèze dans Le Parisien, demandant à nouveau aux militants PS de porter nettement en tête Bertrand Delanoë et sa motion.

Le député de Paris, dans un communiqué, estime que « François Hollande nous fait, comme à chaque congrès, le coup de la peur et de la défiance. Au moment où tout change, le Parti socialiste doit faire le pari d’une nouvelle
confiance et ne pas s’arc-bouter sur un conservatisme partidaire déphasé », déclare Jean-Christophe Cambadélis, à deux jours du vote des adhérents sur les motions en lice pour le congrès.

Les commentaires1 Commentaire

  1. Traline dit :

    Mais enfin, c’est connu « le coup de la peur ». On le vit sur le terrain et ce n’est pas prêt de changer si la motion A l’emporte. L’argument principal des mandataires de la motion A est qu’il faut un chef à ce parti sans quoi le PS est foutu. Et pour ce faire, il faudrait que cette motion se détache des autres.
    Et tout ça se traduit par quoi ? des intimmidations par les amis de Monsieur Hollande dans ma fédé.
    Et pourquoi cette motion plus qu’une autre d’ailleurs, quand on a vécu les années Hollande ? on n’a pas forcément envie de s’enliser.
    Du sang neuf, un changement d’orientation s’impose. Espérons que les militants auront compris combien la motion D peut faire la différence, une véritable alternative pour enfin apporter des réponses aux préoccupations des français.