Réaction après le cessez-le-feu

par · 19 janvier 2009

M. Ehud Olmert a été sans ambiguïté. Le cessez-le-feu unilatéral est dû au fait que l’armée Israélienne a obtenue ses objectifs et il est vain de jouer le coq « faisant se lever le soleil ».

Pour autant le cessez-le-feu à Gaza est un espoir pour la paix, celle-ci ne sera durable que si la Communauté internationale s’implique comme se fut le cas lors de la conférence internationale à Charm-el-Cheik ou à Tel-Aviv.

Jean-Christophe Cambadélis,
Secrétaire national à l’International du PS, Député de Paris

Les commentaires2 Commentaires

  1. blug dit :

    Malgré le cessez-le-feu, les conséquences de cette guerre a eu malheureusement des effets terribles sur les populations civiles palestiniennes. Lâche, les militants du Hamas de s’être couvert derrière cette population, mais irresponsable Israël d’avoir viser sans retenu sur des lieux comme des hôpitaux.

    Pour moi, les responsabilités sont partagés et seul l’ONU, dont je ne nie pas les faiblesses mais a ici l’occasion de se renforcer !

    Au travail l’ONU !!!!

  2. SEKKOUR dit :

    Bonjour,

    Aprés chaque massacre de palestinien nous espérons que la communauté internationale s’implique davantage, oui et c’est ce discours que nous entendons depuis des décennies.

    Le probléme : tant que la communauté international aura peur d’Israel et soutiendra par son silence ou son réveil trop tardif, ces massacres de population civil, les scénarios seront toujours les mêmes.

    Il faut faire pression sur Israel pour qu’il respecte toutes les conventions de Genéve et les résolutions de l’ONU… Comment le citoyen peut avoir confiance en nos politiques quand celui-ci est incapable de faire respecter le droit international?

    Enfin, tout dépend des pays, pour la chine ou le soudan tout le monde se léve car c’est plus facile..

    Sans ce courage de nos politiques, nous ne pourrons que déplorer nos victimes..

    Le PS dans lequel je suis élu et adhérent n’a à mon sens que trop peu pesé, votre retenu (pour parlier tous « d’offensive », de « riposte » dans vos communiqués, quel cynisme !)

    Nous savons descendre dans les rues au PS, mais si nous le faisons pas sur cette question la paix n’aura de sens que dans son mot.

    Un camarade.