Réponse à Daniel Cohn-Bendit

par · 19 mars 2009

Plutôt que de faire la leçon d’anti-Barroso au Parti Socialiste Européen, Daniel Cohn-Bendit devrait clarifier sa position. Accepte-t-il de soutenir un candidat socialiste à la présidence de la Commission à la place de Barroso ou est-il favorable, comme il l’a déclaré, à la candidature du libéral Guy Verhofstadt. Et comment il compte régler le différend entre Martin Bursik, Vice-Président Vert du gouvernement libéral tchèque de Klaus-Topolanek et l’antilibéral José Bové.

catégorie Europe