Interview dans le Parisien

par · 20 avril 2009

logo_parisienLe Parisien du jour (lundi 20 avril) publie une interview que je vous propose de retrouver ci-dessous:

Membre de la direction du PS, Jean-Christophe Cambadélis dirige la campagne du Parti pour les européennes du 7 juin.

Les nouvelles excuses de Ségolène Royal sont-elles justifiées ?

Soit  Nicolas Sarkozy s’est moqué de Zapatero et ce n’est pas glorieux. Soit il n’a pas prononcé ces mots et alors restons-en là ! Si Ségolène doit s’excuser à chaque fois que Sarkozy fait une boulette elle va passer sa vie à genoux.

Alors que le PS lance cette semaine sa campagne européenne, cette polémique ne détourne-t-elle pas les enjeux du scrutin ?

Non. L’enjeu c’est de changer la majorité au Parlement européen, faire battre la droite et sa politique libérale en Europe et envoyer un signe clair à Sarkozy.

Résumer le scrutin du 7 juin à un vote sanction contre Sarkozy n’est-il pas réducteur ?

Nous avons un programme en France mais également un programme commun avec tous les Partis socialistes européens. Qui peut imposer la clause sociale en Europe, c’est-à-dire la supériorité des règles sociales sur le marché comme le demandent les syndicats, si ce n’est les socialistes ? Les électeurs comprennent que changer la majorité au Parlement européen c’est construire un rapport de forces positif en France.

Martine Aubry a proposé à Ségolène Royal de participer à un meeting commun. A-t-elle accepté ?

Pas encore mais c’est juste une question de calendrier. Martine Aubry a proposé à l’ensemble des responsables du parti de s’impliquer dans la campagne, de multiplier les initiatives communes.

Il a également été proposé à Royal de défiler au côté d’Aubry le 1er mai. Le PS change-t-il sa stratégie la concernant ?

La politique ne se réduit pas à ce que font Ségolène et Martine. Il y a une manifestation appelée par l’ensemble des syndicats et soutenue par les forces de gauche, le PS sera présent massivement et il n’est pas anormal que l’ensemble des dirigeants du PS s’y retrouvent.

Propos recueillis pas R.L.

Les commentaires2 Commentaires

  1. bleu-etoiles dit :

    aujourd’hui , les rangs sont reserrés , à part la madone du poitou qui
    est cas à part , je suis un peu dans le meme cas que Simon ,mais il me semble que M.Aubry fait actuellement , avec son équipe un travail de
    réorganisation , sans etre dans l’agitation perpetuelle .
    apres les elections européennes , j’espere voir se mettre en place un debat sur le projet politique , pour les echeances politiques nationales
    qui vont arriver tres vite .

  2. SIMON dit :

    69 ans j’ai toujours voté à gauche j’ai participé aux grandes greves de la profession bancaire en 68 et 74, j’ai meme animée dans mon agence cette derniére greve sans etre ni syndiqué ni délégué. En 2006 j’ai adhéré au parti socialiste, ce que je vis depuis de l’intérieur m’écoeure totalement. Que Ségolene ai tort ou raison, que Sarkozy ai prononcé ou pas les propos qui lui sont attribués ce n’est pas le probléme. Le probleme s’est le parti socialiste pour gagner il faut former une équipe et encore une fois je cherche cette équipe, il faut taper sur la table et resserrer les rangs.