Birmanie

par · 14 août 2009

Le Parti socialiste condamne la décision du tribunal birman qui a infligé à Mme Aung SanSuu Kyi une nouvelle période de 18 mois de résidence surveillée. Depuis de nombreuses années, les autorités birmanes s’acharnent contre Mme AungSans Suu Kyi et contre la Ligue nationale pour la démocratie (LND) dont elle est Secrétaire générale. Mme Aung San Suu Kyi, Prix Nobel de la Paix en 1991, est aussi Présidente d’honneur de l’Internationale socialiste (IS). Elle partage les valeurs démocratiques et progressistes des socialistes du monde entier.

Le Parti socialiste exprime son soutien à tous les prisonniers politiques birmans. Il affirme fortement sa solidarité avec le combat démocratique de la LND et demande aux autorités françaises et européennes de prendre de nouvelles sanctions à l’égard du régime birman. Avec la société TOTAL, fortement présente en Birmanie, la France dispose d’un moyen depression important et le Parti socialiste demande au gouvernement qu’il soit utilisé.