A propos de la polémique entre Kouchner et l’ambassadeur d’Iran

par · 25 août 2009

communique_image.jpgCommuniqué de Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire national du PS à l’International – 25 août 2009 – Paris 22h03

L’ambassadeur d’Iran n’aurait pas du prononcer des propos diffamant la France et le ministre des Affaires étrangères n’aurait pas du lui répondre sur ce ton. La question posée à la France est simple : doit-on reconnaître le régime iranien comme légitime après ces élections pour le moins contestées ?

Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    On ne comprend pas bien la « distance » entre le titre de ce post et son contenu ? Vous n’aimez pas Kouchner, mais lui au moins ne fait pas dans la langue de bois. La polémique -c’est un bien grand mot- porte, il me semble, sur Clotilde Reiss et pas sur la légitimité du nouveau régime iranien ? Il ne s’agit pas de propos diffamants, mais d’allégations gratuites envers une jeune Française, et je peux comprendre la réaction irritée et spontanée de B. Kouchner.