L’idée des primaires a besoin de consensus

par · 26 août 2009

L’idée des primaires a besoin de consensus. Jean-Luc Mélenchon a tord de refuser, dans Le Monde, les primaires pour designer le candidat de la gauche aux présidentielles. La gauche a besoin certes d’identité, mais aussi d’unité.

Mais le forcing médiatique autour de primaires qui font consensus au PS mais pas dans la gauche, va provoquer des rejets au prétexte d’une tentative du Parti Socialiste d’imposer son candidat…

La gauche a d’abord rendez-vous avec une rentrée sociale difficile pour les français, plutôt que de polémiquer sur une idée qui a besoin de consensus.

Les commentaires6 Commentaires

  1. topaz dit :

    En suivant l’info, on se demande comment vont se définir les modalités de ces primaires. Qui va voter, quelles sont les aptitudes requises pour être candidat, les candidats PS vont-ils reproduire le shéma 2006 en surnombre ? Finalement, compte-tenu de la complexité des modalités et des contraintes d’organisation, c’est bien dès maintenant qu’il faut lancer cette lourde machine avec une bonne logistique, car, si une chose est sûre aujourd’hui, c’est que vous n’avez pas droit à l’erreur d’aiguillage. Je ne sais pas si tous ceux qui se rêvent en « Obama » français en sont conscients ! Peut-être, demain, M. Aubry va-t-elle nous éclairer.

  2. topaz dit :

    C’est bien que la Direction prenne position avant d’ouvrir La Rochelle sur ces primaires et en arrête l’idée dans son principe. Il va falloir du temps et de la méthode pour les organiser et définir une bible des primaires.

  3. Yves Le Pape dit :

    La pétition citoyenne des 100 est tout de même autre chose qu’une simple pression médiatique…

  4. topaz dit :

    La gauche -hors PS- va s’y rallier à l’idée, puisque 67% des Français, c’est beaucoup deux sur trois, semblent favorables à des primaires ouvertes pour désigner le candidat socialiste en 2012, ce qui n’est pas étonnant, car beaucoup sont encore amers sur la procédure de désignation de la primaire interne et tronquée de 2006.

  5. topaz dit :

    On a envie de répondre à Christophe Barbier « Great people talk about ideas. Average people talk about things. Small people talk about other people ». Dans le journalisme aussi il existe des règles de conduite.