Lettre aux établissements scolaires du 19ème arrdt

par · 2 septembre 2009

arrdt_19.gifParis, le 01 septembre 2009

Madame la Directrice, Monsieur le Directeur,

En ce début de nouvelle année scolaire, permettez-moi de vous souhaiter ainsi qu’à l’ensemble des personnels de votre établissement une excellente rentrée 2009.

Je tiens, par la présente, à vous remercier tout personnellement pour votre investissement auprès des élèves.

Je reste convaincu que l’ambition que vous nourrissez pour chacun d’entre eux est notre atout le plus sûr pour une école de la réussite.

Lieu fondamental dans le processus de sociabilisation, d’apprentissage des savoirs mais aussi espace de construction personnel et d’un projet d’avenir social, l’école est selon moi l’un des piliers pour assurer une réduction pérenne et réelle des inégalités.

Et c’est pourquoi, elle doit être l’objet à chaque instant de notre attention collective.

Pour autant, je reste conscient des difficultés que vous rencontrez chaque jour dans l’exercice de vos fonctions. Encore plus, à l’heure où la société demande toujours plus à l’école, et où, à contrario, le gouvernement depuis plusieurs années multiplie les réformes, modifie les calendriers mais organise aussi la baisse ses moyens.

En tant que député d’opposition, j’ai vivement combattu la politique de démantèlement mise en place par le gouvernement pénalisant chaque jour les enseignants et leurs élèves : suppression des postes d’enseignants spécialisés RASED dont la vocation première est d’accompagner les élèves en grande difficulté et de lutter contre l’échec scolaire, fermeture de classes non justifiée au regard des effectifs et mettant en péril les conditions d’accueil et de travail des élèves, non renouvellement des postes EVS – AVS, dysfonctionnement même des établissements avec une systématisation des non-remplacements de postes d’enseignants (déficience des brigades mobiles de remplacement) réforme inappropriée de la formation des maîtres,… .

Alors même qu’il prétendait prendre des mesures fortes pour lutter contre l’échec scolaire le gouvernement a conduite une politique de démantèlement de l’école et mis en péril l’avenir même de nos élèves.

J’espère que le nouveau Ministre de l’éducation nationale prendra rapidement et urgemment conscience des réalités que vit l’école. Je souhaite qu’il renoue avec une réforme à la hauteur des ambitions de l’école ainsi qu’avec l’ensemble de la communauté éducative, avec les enseignants, avec les fédérations de parents d’élèves et toutes les associations qui œuvrent auprès des élèves.

Il est indispensable que notre École retrouve un climat apaisé avec une réforme ambitieuse avec des moyens mis en conséquence, pour retrouver une confiance et des conditions d’accueil et d’apprentissage sereins et source de qualifications, de citoyenneté et d’intégration sociale de tous nos élèves.

Mon attachement à l’Ecole de la République, publique et laïque est sincère et réel et je resterai en alerte à chacune des mesures qui mettra en danger d’une manière ou d’une autre cette grande institution.

Je vous prie de croire, Madame la Directrice, Monsieur le Directeur en l’assurance de ma considération distinguée.

Jean-Christophe CAMBADELIS

catégorie En direct du 19ème

Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    Comme vous le disait ce week-end dernier à La Rochelle un militant « restez calme et serein, c’est l’essentiel aujourd’hui ». Chez Michel Field, ce soir aussi et laissez les journalistes à leurs fantasmes.