Barroso: le succès du conservatisme

par · 16 septembre 2009

En privé, pas un homme politique européen, ni de gauche bien sûr, ni même de droite, estime M. Barroso à la hauteur de sa tâche. Mais lorsque les défis sont historiques, économiques, sociaux, écologiques, énergétiques, l’élire relève du non-sens. Ceux qui l’affublent du vocable de bon président le font parce qu’il n’est tout simplement pas président pour deux sous. Déphasé par son libéralisme hors de saison, déplacé dans son attentisme d’un autre âge, l’ancien Premier ministre « mao-libéral » du Portugal est l’homme dépassé.

Il était le candidat idéal du couple Merkel-Sarkozy fermant les yeux sur le déficit français, détournant le regard sur les refus de relance allemands. C’est le succès du conservatisme.