Le nouveau cheval de bataille de Normand

par · 12 octobre 2009

Peinant à critiquer en interne le Parti Socialiste, notre « rantanplan » médiatique a trouvé un nouveau moyen de distiller sa rasade quotidienne d’une aigritude jamais démentie comme aurait pu dire Ségolène Royal.

Jean-Michel Normand n’aime pas trop la ruche PS et se demande chaque jour comme l’enfumer. Là c’est le grand embarras du PS face aux Verts. Le jour où le PS mets 7 points aux Verts dans une élection partielle alors que les quartiers populaires n’ont vu que 10% de participation. Il fallait le faire et bien il l’a fait.

Le Parti Socialiste adopte des positions sur la fiscalité verte a l’unanimité mais un mystérieux débat oppose les tenants du dépassement et ceux du projet partagé. Aucune de ces deux positions ne fut défendu de près ou de loin au dernier Conseil National, mais cela on s’en moque. Ainsi va le monde…

Les commentaires1 Commentaire

  1. Patrick dit :

    Jean-Christophe, qu’est-ce que tu as contre Jean-Michel Normand du Monde ? Deuxième flèche décohée , en 48 heures, sur lui…

    C’est vrai qu’il aime (adore ?) beaucoup – son grand ami – Vincent Peillon. Et qu’au fil de ses innombrables articles, ça comme à bien se voir…
    Mais il en a bien le droit.

    Bon, c’est vrai que cogner sur le PS, il aime bien… Et je n’ose imaginer si les bobos-écolos nous étaient passés dessus dans la partielle d’hier en île-de-france !