Jean Sarkozy ou l’écume des choses

par · 13 octobre 2009

La prise de l’EPAD par Jean Sarkozy n’est que l’écume des choses. Un jeune homme pressé et un père aveugle qui ne mesurent pas leur faute de goût. Pouvoir, argent, filiation et qui s’offusquent qu’on les conteste ! Car le problème est : Combien d’hommes et de femmes politiques ont eu a subir une campagne contre leur élection. Les courtisans et partisans s’offusquent de ce crime de lèse-majesté et c’est là la marque monarchique. Pour autant ce n’est pas l’essentiel. Le vrai problème est économique et social, un récent sondage résume un certain état d’esprit français.

Le sondage « Les échos-BVA » indique une politique économique très impopulaire autant que les prises de position du gouvernement sur la Poste et sur la taxe carbone.

Une très large majorité de français estime que les mesures prises par Nicolas Sarkozy ne vont pas dans le bon sens pour limiter les effets de la crise. Pour les deux-tiers d’entre eux (65%) que l’action du chef de l’état face à la crise a été bien plus désordonnée et inefficace, qu’ appropriée et rassurante (33%).

Inefficace, inappropriée et anxiogène, voilà la vraie marque du pouvoir.

Les commentaires2 Commentaires

  1. Thierry dit :

    Il y a le fils qui fait beaucoup parler de lui. Il y a également le projet de loi sur les paris en ligne qui devrait susciter l’indignation puisqu’écrit aussi en fonction des intérêts des amis du FOUQUET’s (http://thierrybarboni.wordpress.com/2009/10/14/parisetatinternet/).

    On pourrait parler de république bananière, mais cela ne paraît déjà plus assez …

  2. topaz dit :

    Nicolas Sarkozy n’est pas Pape au royaume de France, et Jean Sarkozy est son fils et pas son neveu. A mi-quinquennat, dans l’ambiance et dans le contexte, cet acte de népotisme caractérisé n’est pas le bienvenu.

    Le PS ou l’écume des jours … Ne tombez pas dans le marécage de Boris Vian, et « proposez » à la crise et à la France une réponse efficace et appropriée, une alternative dans la confiance et la sérénité. C’est le temps … qui écume vos jours.