L’UMP: la majorité déboussolée

par · 2 novembre 2009

Pourquoi tout va mal à l’UMP ? Tout simplement parce que la promesse sarkozienne présidentielle d’adapter le modèle français au libéralisme n’est plus adapté. Peu ou prou après avoir longtemps résisté avec Mitterrand, puis avoir fait la part des choses avec Lionel Jospin et rien fait avec Jacques Chirac.

Les Français s’étaient convaincus que le slogan « rupture » de Nicolas Sarkozy recouvrait la promesse d’un nouveau développement pour la France. D’abord la potion fut amère, le bouclier fiscal, les retraites, les attaques contre les services publics. Puis ce fut la crise générale du libéralisme. Et il fallut changer de logiciel : de la casse du modèle, on dû de toute urgence le défendre. Mieux chaque jour la droite nous serine que l’on s’en sort mieux grâce à celui-ci.

Mais voilà les décisions de la première partie du quinquenat sont là. Sarkozy ne peut revenir dessus au risque de perdre sa base sociale et ses appuis électoraux qui ne sont plus légion. Dans le même temps, il ne peut continuer à « marche forcée ». Il n’en a ni les moyens politiques ni les moyens financiers. Et ce n’est plus le sujet.

Un exemple : la Taxe professionnelle, l’Etat n’a pas les moyens de baisser les charges pour les entreprises alors il baisse celles des collectivités locales. C’est le libéralisme par procuration. Mais pourquoi voulez vous que les élus qui gèrent mieux que l’Etat acceptent de réduire leurs recettes tout en chargeant fiscalement les ménages.

Alors l’UMP qui marche à l’ombre du grand homme sans boussole est déboussolée.

catégorie Actualité