TUNISIE: Arrestation du journaliste Taoufik Ben Brik

par · 5 novembre 2009

PRPS.jpgLe Parti socialiste est très préoccupé par la situation politique en Tunisie.

Après l’élection présidentielle tenue dans des conditions contestées par l’opposition démocratique, la situation des droits de l’Homme continue de se dégrader. La répression contre les opposants politiques, journalistes, syndicalistes et les défenseurs des droits de l’Homme se poursuit. L’arrestation du journaliste et écrivain Taoufik Ben Brik, qui a couvert l’élection tunisienne pour des médias français, en est un exemple.

Plusieurs autres journalistes et syndicalistes comme Salim Boukhir, Zouhaier Makhlouf, Mohamed Soudani ont été arrêtés, malmenés ou violentés ces derniers temps. Craignant une couverture impartiale de l’élection présidentielle, Florence Beaugé, journaliste au Monde, a été refoulée à son arrivée en Tunisie.

Le Parti socialiste demande la libération immédiate de Taoufik Ben Brik et de tous les prisonniers d’opinion. Il apporte son soutien aux démocrates et militants syndicaux et défenseurs des droits de l’homme dans ce pays.

Le Parti socialiste estime insupportable le silence du gouvernement français face à la violation flagrante des droits et des libertés des citoyens par l’autorité tunisienne.

Par ailleurs, le parti socialiste se félicite de la libération le 4 novembre 2009 des détenus du bassin minier de Gafsa à titre conditionnel, mais la précarité de leurs conditions de vie à la sortie de prison ainsi que la menace d’une arrestation à tout moment rend les organisations de défense des droits de l’homme très vigilantes.