Sarkozy se serait-il trompé de mur ?

par · 9 novembre 2009

Il ne pouvait rater l’occasion de se hisser à la hauteur de la grande Histoire. Sur sa page Facebook, reprise par l’Express, le président raconte, photo à l’appui, son « 9 novembre 1989 ». Jeune cadre RPR, sentant que l’Histoire lui mord la nuque, il file à Berlin avec Alain Juppé et, selon ses propres termes, Dans une rubrique intitulée « Souvenirs de la chute du Mur de Berlin, le 9 novembre 1989 », le président rappelle qu’il était alors secrétaire général adjoint du RPR, parti présidé par Jacques Chirac et dirigé par Alain Juppé.

« Le 9 novembre au matin, nous nous intéressons aux informations qui arrivent de Berlin, et semblent annoncer du changement dans la capitale divisée de l’Allemagne. Nous décidons de quitter Paris avec Alain Juppé …pour participer à l’événement qui se profile. » Il poursuit : « Arrivés à Berlin ouest, nous filons vers la porte de Brandebourg où une foule enthousiaste s’est déjà amassée à l’annonce de l’ouverture probable du mur. […] Nous filons ensuite vers Check Point Charlie pour passer du côté est de la ville, et enfin confronter ce mur dans lequel nous avons pu donner quelques coups de pioche ». Sauf que du côté Ouest, il n’y avait pas de foule et du côté Est, il n’y avait pas de graffiti…

Depuis quelques heures, les témoins politiques (dont certains relatent que Sarkozy était en fait à Colombey) et les journalistes de ces événements jugent que le récit « ne colle pas » avec les faits.

Alors, la photo ? montage ou erreur de datation ? Avec Sarkozy, tout devient possible.

catégorie Ecrits, Expressions

Les commentaires5 Commentaires

  1. […] la république Française le 9 Novembre 1989 pendant l’effondrement du mur de Berlin source : Blog de Jean-Christophe Cambadélis […]

  2. Limon dit :

    Voilà le Sarko carrément avait REMERCIÉ les Allemands !!! :-)C’est à dormir debout. La France lèche les bottes des Allemands (combien étonnés, mais depuis ils vont y croire !) de leur CAPACITÉ DE CHANGER le monde ;-))) tout cela pour que Sarkosy puisse souder union avec Allemagne. Les remercier de renverser le système???! -LOL !!! Quelle nouvelle historique ! bonne blague !!! Le Polonais ont joué le premier rôle non contesté ce temps là, de loin suivis par les autres quand il n’y avait plus de risque !!! incroyable pour le se faire voler leurs mérites à peine 20 ans après. C’est Hongrois et les Tchécoslovaques, qui ont mérités les remerciements après la Pologne. Walesa y joue une marionnette. Je trouve scandaleux qu’on ait manipulé cette fête pour promouvoir union franco – allemande. Qu’on a piétiné sur la vraie histoire les vrais héros, les ouvriers polonais, le rôle décisif du Pape et TABLE RONDE polonais (expérience sans précédente)- le vrai DEBUT DE LA CHUTE!

  3. hector dit :

    Effectivement, il est important de creuser sur cette information, car une fois de plus nous pourrions être la honte de l’humanité 😉

  4. Cassiopée dit :

    <>

    Sarkozy se trompe (ou nous trompe) Personne ne pouvait savoir que le Mur allait tomber le 9.

    <>

    Impossible ! la démolition du Mur n’a commencé que plusieurs jours plus après !
    Tout est là ->>
    http://www.youtube.com/watch?v=D4SOJwXAWe4

  5. Dirk van de Graaf dit :

    Le « hasard » a voulu qu’Alain Juppé a donné un interview il y a quelques jours à ce sujet. Je cite : « Le 10 ou le 11 novembre 1989, je ne sais plus, je suis allé avec des « amis » à Berlin. » Sans citer le nom de M. Sarkozy.