Affaire Tarnac: Si les falsifications sont avérées, Mme Alliot-Marie peut-elle rester ?

par · 25 novembre 2009

Mme Michèle Alliot-Marie fut le ministre de tutelle de l’enquête sur « l’affaire Tarnac ». Les avocats viennent d’apporter la preuve, au travers de la rétractation du principal témoin à charge, d’une manipulation de l’enquête ou d’un grave dysfonctionnement dans l’enquête. A l’époque des faits Mme Alliot-Marie était Ministre de l’Intérieur aujourd’hui elle est garde des Sceaux. Peut elle trancher contre les enquêteurs, ce qui la mettrait en cause ? Peut-elle rester dans ces conditions ?