Mois décembre 2009

31 Déc

1 Comment

Bonne année 2010 !

par

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

D’abord, tous mes vœux, à vous et vos proches, mes vœux de santé et de bonheur.

Je sais notre époque charnière est bien incertaine. Elle est source de nombreuses inquiétudes dans les domaines économiques, sociaux, mais aussi de la santé. Ce qui nous préoccupe.

Je forme donc le vœu que nous puissions faire mieux dans l’année à venir pour vous et l’ensemble des français.

Je sais que vous êtes satisfaits de voir nos quartiers changer. Moins vite que vous l’espériez peut être, mais dans le sens que nous souhaitions : nouvelles crèches, nombreux équipements publics, nouvel urbanisme, dépollution etc. Paris bouge dans le bon sens !

Au Parlement, nous nous opposons avec discernement mais nous proposons maintenant, plus fermement.

Il faut dire que Nicolas Sarkozy, après avoir beaucoup dérégulé, « trituré », handicapé la France, est en panne face à la crise. Et le chômage galope, l’insécurité s’installe, la santé est sans moyens, l’école publique à la peine et les déficits publics colossaux.

Sans évoquer la parole de la France à l’international qui n’est plus respectée tant on a fait la leçon aux uns et manqué aux autres.

Avec le PS, je travaille dur pour que vous puissiez être à nouveau fiers d’une gauche inventive, efficace, soucieuse de la qualité de la vie, mais surtout solidaire.

Reconstruire l’espoir est indispensable à la France pour qu’elle protège les siens et renoue avec son message.

Nous aurons l’occasion de le dire avec force lors des prochaines échéances électorales où se joueront les conditions de notre vie quotidienne. Tant l’Etat se décharge sur les collectivités locales et réduit financièrement leurs capacités d’entreprendre démontrant s’il en était besoin que le débat entre la centralisation sarkozyste et la décentralisation citoyenne est un enjeu décisif pour tous.

Mais les élections régionales seront aussi un fait politique qui décidera en partie de la marche à l’alternative à la droite. Plus le message sera clair, plus l’indication sera nette, plus la gauche sera forte, plus le pouvoir différera sur les retraites, l’école, la fonction publique, etc…

En attendant, soyez certains que mon équipe et moi même, nous serons comme toujours, disponibles. Et nous vous réitérons par la présente, nos meilleurs vœux pour l’année 2010.

Jean-Christophe Cambadélis

30 Déc

Commentaires fermés sur Taxe carbone: le revers sévère

Taxe carbone: le revers sévère

par

Ce n’est pas seulement la sanction du conseil constitutionnel sur la taxe carbone qui est un revers pour Nicolas Sarkozy, mais les attendus qui stigmatisent l’inégalité prévue entre les foyers et les entreprises. C’est à dire très exactement ce que les socialistes défendaient à l’Assemblée. Mais ce qui est vraiment très indicatif c’est le fait même de la sanction constitutionnelle sur le texte phare de la présidence Sarkozy, dont ce dernier disait qu’il était pour lui l’équivalent de la fin de la peine de mort dans nos moeurs. Et bien exit la taxe carbone ! Le Conseil Constitutionnel, à majorité de droite, se l’est permis parce qu il était soutenu au delà des socialistes par l’immense masse des élus de droite. Alain Juppé n’avait pas craint de dire que Sarkozy se fou de notre gueule. Nicolas Sarkozy vient de vivre son CPE, ce désaveu va jusque dans son camp, c’est un revers sévère qui démontre un peu plus l’isolement du pouvoir.

29 Déc

Commentaires fermés sur Article dans le Financial Times

Article dans le Financial Times

par

Le Financial Times a publié un article que je vous propose ci-dessous traduit en français:

Quand Sarkozy gèle les relations avec Obama

Ben Hall, correspondant du Financial Times à Paris. 28 décembre 2009

Nicolas Sarkozy, le plus pro-américain des présidents français depuis un demi-siècle s’est refroidi sur Barack Obama, le plus populaire des dirigeants américains en France depuis des générations.

Il y a un an, M. Sarkozy était engagé dans une chamaillerie entre dirigeants européens pour savoir lequel d’entre eux serait le premier à décrocher une rencontre avec un Obama à peine élu. M. Sarkozy a décrit M. Obama comme « mon ami » après ne l’avoir rencontré qu’une seule fois quand ce dernier était encore senateur.

Mais depuis lors, le Président français a rompu avec son homologue américain sur une tout une série de sujets, au point que l’on se demande si M. Sarkozy n’est pas en train de revenir à une posture gaulliste, anti-americaine encore plus affirmée que chez son prédécesseur, Jacques Chirac.

« Il est passé d’une position pro-Bush position à une position anti-Obama, » explique Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire national aux questions internationales de l’opposition socialiste. « Ni France ni le monde occidental n’ont à gagner quoique ce soit d’un échec de Barack Obama. C’est comme si le Président pariait sur cet échec qui isolerait la France dans l’Europe. » Lire la suite…

29 Déc

Commentaires fermés sur Tribune de Marylise Lebranchu sur lemonde.fr

Tribune de Marylise Lebranchu sur lemonde.fr

par

Marylise Lebranchu, ancienne Ministre de la Justice et Députée du Finistère, a publié une tribune sur lemonde.fr, je vous propose de la lire:

Plainte en diffamation ou intimidation ? par Marylise Lebranchu

Le rapport au droit du ministre Besson a tous les atours de la rationalité. En tant que ministre, il affirme appliquer la loi, qu’il qualifie aussitôt de « républicaine », avec ce que l’on peut deviner d’obéissance zélée et respectueuse. En tant que ministre, il porte plainte contre un opposant politique qui comparait son parcours à celui de l’opportuniste Pierre Laval, devenu chef du gouvernement de Vichy, et « entend, à l’avenir, poursuivre systématiquement en justice tout propos similaire ».

Elargissons tout de suite le propos. Ce double rapport à la loi et à la justice n’est pas, depuis 2007, l’apanage du seul M. Besson au sein de l’exécutif français. Il n’est, en cette matière comme dans d’autres, qu’un pâle reflet de M. Sarkozy. On ne rappellera pas ici les plaintes du président lui-même contre Le Nouvel Observateur, contre un fabricant de tee-shirts d’Albertville, contre Ryanair, contre l’ancien directeur des renseignements généraux (RG) et, bien sûr, dans l’affaire Clearstream.

A constater l’activisme juridique du président de la République, tant en termes de production législative que d’implication procédurière, on y découvre un rapport « décomplexé », selon l’un de ses mots, c’est-à-dire instrumental. La loi comme la plainte ne semblent représenter, aux yeux de l’ancien ministre de l’intérieur, qu’un outil pour mener à bien son action, quelle qu’elle soit. L’Assemblée nationale et le Sénat sont progressivement tournés en simples chambres d’enregistrement pour les lois choisies et écrites par le gouvernement. Les propositions de loi socialistes ne sont même pas débattues. Et lorsqu’un parlementaire de droite se laisse convaincre et vote avec l’opposition, le gouvernement demande un nouveau vote ! Lire la suite…

28 Déc

Commentaires fermés sur A propos des violences en Iran

A propos des violences en Iran

par

À l’occasion de la journée du deuil chiite (Achoura), des milliers d’Iraniens, partisans de l’opposition, se sont rassemblés à Téhéran et dans d’autres grandes villes du pays. Ces rassemblements de deuil ont été réprimés avec une rare brutalité. La violence qualifiée de « sauvage » par l’ex-candidat Mehdi Karoubi a fait de nombreux morts et blessés parmi les manifestants.

Impuissant face à la contestation populaire qui a une profonde exigence de justice et de démocratie, le régime iranien se réfugie dans la répression et l’arrestation des opposants. Plusieurs centaines de personnes ont été arrêtées depuis hier. Parmi eux se trouvent les proches conseillers de l’ex-président Mohamed KHATAMI et du chef de l’opposition Mir Hussein MOUSSAVI, ainsi qu’Ibrahim YAZDI, l’ancien ministre des Affaires étrangères et chef du mouvement de Libération de l’Iran.

Le Parti socialiste condamne avec la plus grande fermeté, comme il l’a fait dans le passé, le mépris dont font preuve les autorités iraniennes vis-à-vis de la vie de ses propres citoyens. Aucun régime ne peut durablement se maintenir au pouvoir par la seule force de répression et contre la volonté de la majorité de la population.

Le Parti socialiste salue la mémoire des Iraniens tués par les milices islamiques. Il réaffirme sa solidarité avec tous ceux qui, en Iran, luttent pacifiquement pour la liberté, la démocratie et le progrès. Il appelle toutes les forces progressistes dans le monde à rester mobilisées pour soutenir le peuple iranien face à la répression et l’arbitraire.

28 Déc

Commentaires fermés sur Thaïlande – Réfugiés Hmongs

Thaïlande – Réfugiés Hmongs

par

Malgré la protestation de nombreux pays et des institutions internationales de protections des droits de l’Homme, notamment celle du haut-commissaire des Nations Unies aux réfugiés, le gouvernement thaïlandais a commencé l’expulsion forcée de plus de 4 000 réfugiés Hmongs vers le Laos.

Le Parti socialiste exprime ses vives inquiétudes face à cette mesure arbitraire contre des réfugiés installés depuis de nombreuses années en Thaïlande et qui, en aucune manière, ne menaçaient la sécurité du pays d’accueil. Ce faisant, la Thaïlande viole le principe international fondé sur le non-refoulement et non renvoi par la force des réfugiés qui méritent une protection.

Le Parti socialiste demande au gouvernement thaïlandais de revenir sur sa décision d’expulser les Hmongs. Il soutient toutes les initiatives entreprises par la France, l’Union européenne, les États-Unis ou l’ONU pour aboutir à une solution conforme aux principes internationaux et aux droits humanitaires.

23 Déc

Commentaires fermés sur COLOMBIE

COLOMBIE

par

Luis Franco Cuéllar, gouverneur départemental colombien, a été enlevé puis assassiné à l’arme blanche par les FARC. Le Parti socialiste condamne l’enlèvement et le crime. Il présente ses condoléances à la famille de la victime. Moralement injustifiable, politiquement absurde, cet acte sanguinaire est un défi à la conscience et à la raison. Il déqualifie encore un peu plus le soi-disant combat révolutionnaire des FARC qui, violant les règles universelles du droit humanitaire, a dérivé dans le banditisme et le terrorisme.

À la veille d’élections importantes pour la Colombie, le Parti socialiste rappelle que seules la démocratie, l’acceptation du débat contradictoire, et donc le respect de l’adversaire politique, sont à même de lui assurer une paix et une stabilité institutionnelle et sociale durables.

23 Déc

Commentaires fermés sur Serbie

Serbie

par

La Serbie a déposé officiellement sa candidature à l’Union européenne, loin de la démarche d’une autre Serbie qui – il y a un peu plus de 20 ans – faisait le choix du nationalisme et de la guerre. Que de chemin et de temps perdus, que d’atrocités et de drames humains causés par cette stratégie d’alors, folle et criminelle !

Avec force et courage, le Président Boris Tadic et son gouvernement ont su prolonger la rupture stratégique et la reconstruction politique entamées à la fois par Zoran Djindic d’une part, et par Vesna Pesic et l’Alliance civique d’autre part.

La Serbie est aujourd’hui devenue un état démocratique. Sous la forte influence du Parti Démocratique, la majorité des partis politiques serbes ont fait le choix de la stabilisation économique et de l’intégration européenne, rejoignant en cela les aspirations majoritaires de la population. Lire la suite…