JAPON

par · 5 janvier 2010

J’ai reçu, le dimanche 3 janvier 2010, au siège du PS, une délégation du Parti social-démocrate du Japon, dirigé par Madame Mizuho Fukushima, présidente du PSD et ministre de la famille du nouveau gouvernement japonais.

Trois sujets ont été au centre des discussions : la situation politique en France, la situation internationale et la politique internationale du Japon. Mme Fukushima a indiqué que les priorités du gouvernement japonais en matière de politique étrangère sont fondées sur l’équilibre entre trois grandes orientations : maintenir des relations avec les États-Unis, accroître les relations entre les pays de la région et développer les relations avec l’Europe.

Mme Fukushima a manifesté son grand intérêt pour le modèle social français et européen. Elle a exprimé la volonté du Japon de renforcer ses relations avec l’Union européenne. Au-delà des enjeux politiques et économiques, l’Europe est un exemple pour le Japon (aspiration au progrès social, abolition de la peine de mort…).

Mme Fukushima et moi-même avons souligné leur identité de vue sur l’importance d’une approche multilatéraliste dans les relations internationales.