Villepin/Sarkozy: une haine réciproque sans temps mort qui ne fait pas honneur à la politique Française.

par · 29 janvier 2010

Il était déjà baroque qu’un Président de la République en titre traine un ancien Premier ministre devant les tribunaux alors que le ministre de la justice avait été partie prenante de cette affaire. Partie prenante de l’affaire puisque ministre de la défense au moment des faits.

Il était surréaliste que le Président de la République, partie civile inattaquable, manifeste publiquement sa volonté de voir son adversaire condamné. Ce dernier obtenant le droit à une conférence de presse devant le tribunal pour en appeler au peuple contre la justice aux ordres. Mais relaxé, de Villepin déclare avoir jeté la rancune à la rivière avant que le Parquet fasse appel alors que le pouvoir ne cache pas avoir la volonté de donner instruction sur certains dossiers. Et que Villepin ne se soit déchainé sur tous les plateaux de télé. Il n’y en a pas un pour racheter l’autre. Et dans ce déchaînement de violence; les deux protagonistes ne servent ni la France, ni la politique.

Les commentaires3 Commentaires

  1. topaz dit :

    A deux ans de la campagne 2012 déjà de l’ambiance – A droite deux rivaux qui ne s’aiment pas, qui se battent et qui jouent leur avenir présidentiel par tribunal interposé – A gauche deux ennemis d’hier qui s’opposent sans combattre dans une trêve de raison et qui jouent leur destin à l’aveugle, alors que paradoxalement, ensemble, ils seraient un tandem gagnant …
    DSK n’ira pas dans une primaire contre Aubry. Aubry s’effacera-t-elle, renoncera-t-elle à la légitimité de sa fonction, alors que c’est elle qui aura fourbi les armes pour que la gauche ait une chance au combat ?

  2. topaz dit :

    Sans prendre parti, il est vrai que ce bras de fer ne fait pas honneur à la République.¨Parfois, l’homme son égo et ses travers bousculent ce qu’il est ou ce qu’il devrait être …
    Bien votre oui/non argumenté sans langue de bois – La politique et ceux qui la font … évoluent !

  3. temps dit :

    Une Nation n’est composé que d’hommes déclarait le siècle des lumières. Quand ceux-ci sont en grand nombre dans la misère, la Nation devient misérable, aussi peu importe les chamailleries de quelques petits roitelets, nous n’avons que ce que nous créons, nous n’avons que ceux que nous méritons. Nous avons voté pour une europe qui pense que c’est la cupidité qui fait avancer le monde, et pousse l’homme à se comporter comme des bêtes.
    Cordialement