Reprise de l’AFP: Ce matin sur Itélé

par · 2 mars 2010

PARIS, 2 mars 2010 (AFP) – Le député PS de Paris Jean-Christophe Cambadélis a estimé que la convocation ce mardi à l’Elysée de Valérie Pécresse, tête de liste UMP en Ile-de-France aux régionales, est « le signe que sa campagne est en perdition ».

« Je crois que c’est cruel pour Mme Pécresse, c’est la démonstration qu’elle est en perdition, que sa campagne ne fonctionne pas », a déclaré sur i-Télé M. Cambadélis.

La réunion à l’Elysée de Mme Pécresse et de ses principaux colistiers a été décidée par le chef de l’Etat alors qu’à moins de 15 jours du premier tour, des dissensions se font jour dans la majorité présidentielle sur fond de mauvais sondages.

« Elle n’accroche pas parce qu’elle est à la fois agressive, sectaire » et qu’elle « n’arrive pas à créer une alternative à la politique qui est menée » par le président PS sortant de la région Jean-Paul Huchon, a affirmé le député de Paris.

« On voit bien que sa campagne n’agrippe pas au terrain » et « ça crée un certain nombre de polémiques » dans son propre camp, a-t-il ajouté.

M. Cambadélis a par ailleurs mis en cause les « sondages un peu euphoriques qui se succèdent » donnant la gauche en passe de réaliser un grand chelem en remportant toutes les régions métropolitaines. Selon lui, « le pouvoir se saisit de cette soif sondagière et l’utilise pour créer les conditions d’une démobilisation » de la gauche.

catégorie Actualité, Médias