A propos de la fin de la trêve hivernale

par · 15 mars 2010

La journée du 15 mars est marquée par la fin de la trêve hivernale. Gravement touchés par la crise économique et sociale et l’augmentation du chômage, près de 2 millions de personnes sont toujours en difficulté de paiement de leur loyer. Cette année, entre 30.000 et 40.000 ménages sont menacés d’expulsions avec ou sans le recours de la force publique.

Ce week-end, plusieurs associations et syndicats ont manifesté afin d’obtenir un moratoire sur les expulsions. Benoist Apparu, secrétaire d’Etat au logement s’y est dit défavorable, parce qu’il considère que la mise en place d’un moratoire des expulsions pourrait être considéré comme « un contre-signal adressé à l’ensemble des propriétaires français ». C’est inacceptable !

C’est inacceptable de savoir que Monsieur Benoist Apparu tienne ces propos alors que chaque année, plus de 100.000 décisions de justice d’expulsion sont prononcées, et plus de 10.000 expulsions sont réalisées avec l’aide de la force publique, dont certaines touchent des familles reconnues pourtant prioritaires par les commissions du droit au logement opposable (Dalo) ! Alors que Monsieur Apparu, Secrétaire d’Etat au logement, avait insisté sur le fait qu’il n’y aurait aucune décision « d’expulsion sans solutions de replacement » en vertu du droit au logement.

Chaque semaine, je rencontre et j’accompagne bon nombre de ménages qui, alors qu’elles ont été désignées comme prioritaires par la commission de médiation DALO parce qu’en situation d’expulsion, attendent toujours un logement. J’interviens pour éviter des expulsions locatives et j’accompagne les ménages pour trouver des solutions.

catégorie En direct du 19ème