La crise à droite et l’union à gauche, telles sont les données du second tour

par · 16 mars 2010

La crise à droite et l’union à gauche, telles sont les données du second tour. Jour après jour le déni du vote du 1er tour par l’UMP provoque indignation, colère et interpellations au sein de la majorité présidentielle. Le premier ministre doit se fendre d’un pathétique « silence dans les rangs ! ». A gauche, la gauche unie voit ses programmes fusionner et ses forces dynamisées. La crise est à droite, l’union est à gauche !

Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    Claude Bartolone rêve d’un idéal -peu probable synonyme de victoire- Ségolène rêve d’une revanche interne, d’autres méditent sur leur destin contrarié. La victoire du PS le 21 mars risque d’être emprisonnée dans l’addition des contradictions. Fronde interne, front externe, guerre des nerfs … un nouveau cap difficile à l’horizon 2012. Ne tombez pas dans le piège. L’union à gauche -une gauche plurielle nouvelle à conjuguer au singulier- doit perdurer au-delà des Régionales.