Sarkozy a choisi l’affrontement pour masquer sa faiblesse

par · 23 mars 2010

Le gouvernement Fillon affaibli, voire désavoué, et fragilisé par un remaniement annoncé, va devoir porter les contre-réformes les plus contestés de l’ère Sarkozy « les retraites, la suppression du juge d’instruction, la taxe carbone, la réforme des collectivités locales ». Le Président de la République a choisi l’affrontement pour masquer sa faiblesse.

catégorie Actualité, Médias

Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    Il faudra bien la faire, cette réforme des retraites -ajournée et en attente depuis si longtemps- Nous sommes à mi-2010. Vous devriez collaborer et faire en sorte qu’il en ressorte le meilleur compromis possible, car, à gauche comme à droite, nous vivons tous plus vieux et c’est à notre génération qu’incombe la responsabilité que les retraités de notre société vivent mieux. A vous de faire en sorte que cette réforme soit un progrès. Si vous la faites « capoter », peut-être devrez-vous vous y coller, avec les mêmes écueils, en 2012 !