Un volcan se réveille, l’Europe s’éteint…

par · 17 avril 2010

La mondialisation est à la merci d’un nuage ! Nous voilà bloqués à Delhi cherchant un avion pour Istanbul, Rome… pour remonter à Paris. Dans l’hôtel chacun s’active échangeant le « bon plan ».

La mondialisation est à la merci d’un nuage toxique, après les actifs et emprunts toxiques…

catégorie Ecrits, Expressions

Les commentaires4 Commentaires

  1. topaz dit :

    Au lieu de se préoccuper de la couleur du ciel 2012, écologistes et politiques de tous bords seraient bien inspirés de mettre en oeuvre les moyens scientifiques -financiers et logistiques- pour qu’une telle situation inédite ne se reproduise pas. Une réflexion et un devoir pour l’Europe politique. Si ce nuage de cendres toxiques pouvait servir de booster, il aurait eu un tout petit effet positif !

  2. topaz dit :

    Alors que la situation semble se détendre dans le ciel européen, commence dans la presse et sur les ondes le procès du sacro-saint « principe de précaution ». A-t-il été excessivement appliqué ? Pour ma part la réponse est non. Fallait-il plutôt attendre que des avions tombent avant d’interdire les vols ? On aurait décrié l’absence d’anticipation. Si ce principe de précaution avait été respecté avec les sondes Pitot, le vol AF 447 serait arrivé à destination.

  3. topaz dit :

    Pourquoi ce nuage paralyse-t-il le trafic aérien ? Parce que lorque les cendres touchent le réacteur (+ de 1000°) elles cristallisent en moins d’une minute et provoquent son arrêt immédiat avec aucune possibilité de remise en route. Les vitres deviennent très rapidement complètement opaques. A cause de ces cendres, la France a perdu il y a quelques jours un avion militaire avec éjection des pilotes, ce qui a engendré ce plan drastique dans l’aviation civile. Ce sont les Britanniques qui gèrent les rapports de données, rapport aux vents et déplacement du nuage, et qui fournissent les infos au niveau du ciel européen. Dans l’hypothèse pessimiste, Air France envisage un retour à la normale mercredi ou jeudi. Mais il semblerait qu’une deuxième cheminée soit en train de se former sur le cratère …

  4. topaz dit :

    Un volcan se réveille, l’Europe s’éteint, l’histoire du monde s’écrit avec des shémas naturels, inscrits mais non prévus ni prévisibles qui bouleversent l’ordre de notre monde moderne qui, dans la mondialisation et ses progrès, subit, impuissant et doit plier. Vous êtes bloqué en Inde, peu de chefs d’Etat pourront assister aux obsèques du Président polonais disparu dans un crash invraisemblable, des familles, des enfants, des personnes âgées déambulent dans les aéroports en se demandant ce qui se passe en ce printemps 2010. La politique n’a plus de boussole, l’air est polué, comme dans les guerres des siècles passés les éléments naturels se mutinent et jouent le rôle de régulateur. Nous n’y sommes pas préparés, nous sommes sans parade dans notre technologie avancée, et encore et toujours ce sont ceux qui ont rêvé, pendant une longue année, de ces vacances de Pâques loin de leurs pénates, avec leurs petits moyens, qui en font les frais au premier chef. Même la politique n’y peut rien changer. Comment peut-elle, autant que faire se peut, anticiper, décrypter, détourner de tels phénomènes paralysants ?