Pourquoi Barroso joue les « surveillants généraux »

par · 13 mai 2010

Barroso transparent dans la crise de l’euro, incapable de juguler la spirale dépressive de l’Europe, ce président qui signe les décisions prises par d’autres, cet homme donc, fait le fanfaron…

Franchement, l’Europe mérite mieux que ce faux débat fédéraliste en pleine poussée nationaliste. Ce dont l’Europe a besoin, ce n’est pas de la norme pour la norme, mais de l’intelligence de situation. Le fait que Jean-Claude Trichet voie d’un mauvais œil l’ébauche d’un gouvernement économique face et qu’il contre cela par la proposition de la maîtrise budgétaire par la Commission, le fait que Merkel veuille un pacte de contrôle pour satisfaire son opinion ou que le secrétaire au trésor américain encourage ce type de mesures pour que l’euro remonte… Tout cela ne doit pas faire oublier qu’il ne faut pas un surveillant général de plus en Europe, mais des politiques coopératives.

catégorie Europe, Parti Socialiste