L’énigme Reiss

par · 18 mai 2010

Ahmadinejad, dans sa grande mansuétude bien connue, sous la pression amicale de Assad, Lula, Wade libère Reiss. Un concours d’évènements conduit à la libération et à l’expulsion de deux prisonniers Iraniens. C’est béta, mais ce n’est pas un échange mais juste un concours de circonstances. Voilà la version pour débiles vendue par le gouvernement…

A l’évidence la réalité est plus simple. Il y a eu tractation. Est-ce anormal pour libérer une de nos compatriotes ? Les Américains n’ont pas protesté de voir un Iranien ayant brisé un embargo leur échapper. Et c’est la raison pour laquelle Nicolas Sarkozy ne s’est pas montré. Le reste n’est que fabulettes.

Les commentaires2 Commentaires

  1. topaz dit :

    Renvoyer à 2025 l’allongement de la durée de cotisation des retraites n’est pas responsable. C’est électoral et cousu de fil blanc. Il y en a au moins 3 qui ne sont ni convaincus ni convaincants ! Mais ce sont les Français que vous devrez convaincre. 2012 sera une élection très sensible et les électeurs très vigilants dans leur choix. Dommage que Martine Aubry retombe dans les vieilles lunes de la gauche sur ce dossier majeur !

  2. topaz dit :

    L’important c’est que Clotilde Reiss ait regagné son pays. Tractations en sous-marin, coincidence troublante des dates ? DSK nous donnera peut-être son sentiment jeudi. Ni passé simple, ni passé compliqué, la politique a d’autres soucis dans son présent. Une politique transparente ? Est-ce possible ?