Espagne

par · 28 mai 2010

espagne-drapeauLes socialistes espagnols ont fait adopter par le Parlement un plan de redressement économique, par 169 contre 168 et 13 abstentions. La coalition des contraires rassemblant de façon incongrue la droite, les communistes et les nationalistes basques prétendaient faire tomber José Luis Rodriguez Zapatero. Elle n’avait aucun projet alternatif. On imagine à une voix près ce qu’il serait advenu si le texte avait été retoqué. La défaite du gouvernement Zapatero aurait plongé l’euro dans de nouveaux tourments.

L’Espagne, rudement bousculée par la crise, a besoin de cohérence et d’équité pour affronter une conjoncture difficile. Mais l’Espagne serait mieux aidée si l’Europe ne stoppait pas partout la croissance avec une politique de rigueur systématique qui nous renvoie à une récession. Il faut distinguer la rigueur imposée de la rigueur d’opportunité qui est une faute politique et économique.