L’Europe ressemble à l’équipe de France: Un gros potentiel mais il ne se passe rien !

par · 18 juin 2010

Lorsque l’on suit le sommet européen, on se dit que cela ressemble à l’équipe de France. On suppute sur les combinaisons, on se dit que là franchement c’est gagnable. On stress en regardant les joueurs entrant sur le terrain tellement ils jouent faux. Et puis rien ! On perd toutes les occasions, on ne joue pas le ballon, aucun système de jeux, aucun esprit d’équipe…

Il reste Vincent Hervouët sur LCI qui est à l’Europe ce qu’est Jean-Michel Larqué sur TF1 au football. Avec eux dès la première minute, c’est toujours mieux en face. L’un analyse en différé c’est moins grave que ce Larqué, franchement la base de la reconquête c’est qu’il prenne sa retraite.

Pour l’Europe j’ai un faible pour le changement d’entraineur de la France mais on verra en 2012 !

catégorie Actualité, Expressions

Les commentaires2 Commentaires

  1. topaz dit :

    En ce 19 juin … nous avons droit … avec du direct sur LCI ! à un autre appel qui n’est en rien dans la date un hasard du calendrier. La France est en paix, la guerre est sournoise, la République est « solidaire » ??? Voilà Dominique De Villepin qui vole au secours des faibles et des opprimés sous le joug impitoyable de Nicolas Sarkozy … Rien de moins ni aucune gêne de la part de quelqu’un qui n’a jamais été « élu » d’accoler à « République » un qualificatif subjectif et de le déposer comme nom de son mouvement. Ne devrait pas être autorisé. La République n’est ni solidaire, ni indépendante. Elle est tout court la République. Ceci dit, cette nouvelle donne apporte de l’eau claire au moulin de la gauche.

  2. topaz dit :

    En ce 18 juin … souvenons-nous de celui qui fut dans la vie politique française un Grand Homme dans l’Histoire, déjà pro-européen et qui, par amour et par devoir pour la Gaule son pays, y crut, se dépassa, faisant naître dans la France occupée « l’espoir » dans un grand mouvement citoyen. Un général déterminé qui avait un idéal pour son pays, qui n’a jamais profité d’un denier de la République et qui aimait à dire malicieusement « je n’aime pas les communistes parce qu’ils sont communistes, je n’aime pas les socialistes parce qu’ils ne sont pas socialistes, et je n’aime pas les miens parce qu’ils aiment trop l’argent » …