Burundi : réélection de Pierre Nkurunziza à la présidence de la République

par · 2 juillet 2010

Le Parti socialiste prend acte de la réélection de Pierre Nkurunziza à la présidence de la République, seul candidat, après la publication des résultats par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

En dépit d’une participation plus faible que lors des dernières élections communales de mai 2010, particulièrement dans la capitale Bujumbura et ses alentours, le PS note – comme la mission d’observation électorale de l’Union européenne – que les élections présidentielles du 28 juin 2010 se sont globalement déroulées dans le calme.

Il regrette cependant vivement que la lumière n’aie pu être faite sur les violations des droits de l’homme des derniers mois et sur les irrégularités commises lors du scrutin communal du 24 mai 2010 qui ont conduit de nombreuses personnalités respectées à se retirer du processus électoral en cours, laissant Pierre Nkurunziza seul en lice pour l’élection présidentielle.

Le Parti socialiste appelle l’Union européenne et les Nations Unies, ainsi que toutes les agences et organisations qui dépendent d’elles, à rester attentives dans la période qui s’ouvre, afin de favoriser le dialogue entre les autorités burundaises actuelles et les forces démocratiques de l’opposition. Seule une issue politique et pacifique permettra d’éloigner définitivement le spectre de la guerre civile et des massacres.

Des élections législatives doivent se tenir fin juillet 2010. Le Parti socialiste appelle au respect du pluralisme politique, condition nécessaire à la démocratie, comme celle-ci est nécessaire au développement économique.

Le PS demande aux autorités françaises et européennes de peser de tout leur poids pour respect des droits de l’homme et du citoyen au Burundi, tout dérapage local ayant un impact sur l’ensemble des Grands Lacs.