Lettre ouverte à l’attention des directrices et directeurs des écoles du 19 ème ardt de Paris

par · 2 juillet 2010

Je me suis adressé aux directrices et directeurs des écoles du 19ème arrondissement de Paris pour faire le bilan de l’année écoulée:

Madame la Directrice, Monsieur le Directeur,

En cette fin d’année scolaire, permettez moi tout d’abord de vous souhaiter, ainsi qu’à l’ensemble des personnels de votre établissement d’excellents congés d’été. Et permettez moi aussi de vous remercier tout particulièrement pour votre investissement auprès des élèves et de la réussite de chacun des élèves de votre établissement.

Je sais combien cette année scolaire qui vient de s’écouler a été difficile pour vous et vos équipes à bien des égards mais permettez moi de rester tout aussi perplexe voire très inquiet au regard des annonces faites par le Gouvernement de Monsieur Sarkozy en ce qui concerne la rentrée scolaire prochaine.

Alors que l’école de la République est, à mon sens, le lieu fondamental de processus de socialisation, d’apprentissage des savoirs, mais aussi un espace de construction personnel et professionnel pour chacun des élèves, force est de constater que, années après années, cette grande institution souffre de plus en plus des décisions d’arbitrages budgétaires de la part du gouvernement et des ministres successifs risquant, à échéance, de causer des séquelles irrémédiables pour beaucoup trop d’élèves et un corps enseignant déjà largement mis à mal.

Suppressions de milliers de postes d’enseignants à la rentrée prochaine, suppression de plus en plus marquée des dispositifs d’accompagnement des élèves en difficulté (RASED), non remplacement des enseignants absents faute de moyens suffisants, décisions de fermeture des classes dans des écoles déjà fragilisées avec pour seule prise en compte une logique comptable et non plus sociale ou d’accueil, et, pour compléter le tableau déjà largement entamé, la mise en place effective d’un réforme dite de mastérisation ( réforme de la formation des enseignants et la suppression des IUFM ) qui propose la mise en poste d’enseignants dès la rentrée prochaine non formés et non accompagnés directement au contact des élèves.

A la rentrée prochaine, ce sont donc quelques 60 PES ( enseignants stagiaires) qui seront dès lors dispatchés dans les écoles parisiennes et 6 d’entre eux prendront leur poste dans les écoles du 19 ème arrondissement de Paris.

En tant que député d’opposition, et en lien avec les élus de la mairie du 19 ème arrondissement, je continuerai de combattre activement cette politique de démantèlement de l’école mise en place par le gouvernement de Monsieur Sarkozy pénalisant chaque jour de plus en plus les enseignants et les élèves.

Mon attachement à l’Ecole de la République, publique, laïque est sincère et réel, vous le savez, et je resterai plus que jamais en alerte face à toutes le mesures en cours qui mettent en danger cette grande institution.

Je vous prie de croire, Madame la Directrice, Monsieur le Directeur en l’assurance de ma considération distinguée.

Jean-Christophe CAMBADELIS