Togo: opposition interdite ?

par · 23 août 2010

Le Parti socialiste désapprouve les manœuvres d’intimidation menées à l’encontre de Jean-Pierre Fabre et de ses amis politiques à l’occasion de la tenue du congrès extraordinaire de leur parti. En effet, il paraît absurde de critiquer la légitimité de Jean-Pierre Fabre, candidat de l’UFC à la dernière élection présidentielle, à animer son mouvement politique. L’entrée au gouvernement de plusieurs ministres historiquement membres de l’UFC ne doit en aucune manière limiter le droit de ceux qui ont fait un choix différent à participer à la vie politique de leur pays. Par ailleurs, le PS regrette l’image donnée par le militaire français intervenant de manière déplacée auprès de journalistes togolais, pour leur demander de détruire des photos et vidéos des manifestations d’avant-hier. Le PS s’interroge en conséquence sur l’impartialité du gouvernement français et du ministère de la défense en particulier quant à la vie démocratique au Togo. Il serait en effet inacceptable, en cette année de commémoration des indépendances, de donner l’impression que la France pourrait mettre les moyens de l’État au service de l’un ou l’autre des partis et de s’immiscer ainsi dans les affaires intérieures d’un pays souverain.