Mois septembre 2010

28 Sep

Commentaires fermés sur Soutien à l’euro-manifestation du 29 septembre

Soutien à l’euro-manifestation du 29 septembre

par

Le Parti socialiste participera à l’euro-manifestation du mercredi 29 septembre à l’appel de la Confédération Européenne des Syndicats

Une délégation conduite par Harlem DÉSIR, et composée notamment de Catherine Trautmann, Kader Arif, Françoise Castex, Liêm Hoang Ngoc, Gilles Pargneaux, Henri Weber, Pascal Buchet, participera à l’euro-manifestation qui démarrera à partir de 13h à Bruxelles (Gare du Midi).

Le Parti socialiste soutient les initiatives organisées dans le cadre de la journée d’action européenne « Non à l’austérité. Priorité à l’emploi et à la croissance ! », à l’initiative de la Confédération Européenne des Syndicats le mercredi 29 septembre, et appelle ses militants et sympathisants à y participer.

Le Parti socialiste se joint aux syndicats de la CES pour demander une véritable relance économique européenne, à travers des plans favorables aux emplois de qualité et à la croissance.

Le Parti Socialiste Européen participera aussi activement à cette journée de mobilisation, et sera représenté à l’euro-manifestation par son président Poul Nyrup Rasmussen.

28 Sep

Commentaires fermés sur [Parti Socialiste] Vénézuela

[Parti Socialiste] Vénézuela

par

Le Parti socialiste se félicite de la bonne tenue démocratique des élections vénézuéliennes. Oppositions et majorité ont su gérer avec mesure leurs profondes différences. Il y a cinq ans l’opposition avait boycotté le scrutin. La participation d’aujourd’hui lui a permis de retrouver un espace parlementaire correspondant à son influence.

Il reste aujourd’hui à la majorité, qui garde une suprématie, et à l’opposition, qui revient siéger en nombre, à réapprendre les vertus du dialogue parlementaire et des compromis négociés dans le cadre de la Constitution. Le Parti socialiste formule en ces circonstances électorales ses vœux les meilleurs pour le devenir de la démocratie au Venezuela.

28 Sep

Commentaires fermés sur La « Lepénisation » de l’UMP

La « Lepénisation » de l’UMP

par

Les Le Pen en avaient rêvé, Sarkozy et Besson l’ont fait ! Une loi à l’efficacité douteuse mais au signifiant redoutable. Il y a en France des » Français de papier » comme le ricanait le frontiste Bruno Mégret au temps de sa gloire. En introduisant dans le moment présent, après les événements de Grenoble, une mesure retirant la nationalité pour crime d’un policier. On introduit en conscience deux catégories de Français. Ceux de souche et ceux de papier et par proximité on criminalise l’immigration. C’est donc la première loi Lepéniste qui passe au Parlement s’appuyant sur la hantise du métissage. On se souviendra que Le Pen justifiait cela par une formule: « Je préfère mes filles à leurs cousines et leurs cousines à mes voisines ». L’UMP a cru conduire une OPA électorale sur le Front National en abaissant le cordon sanitaire des idées. C’est l’UMP qui est contaminée sans pour autant régler le problème de sécurité en France…

28 Sep

Commentaires fermés sur Congrès du Labour : les militants ont élu un Miliband

Congrès du Labour : les militants ont élu un Miliband

par

Une délégation française est présente au Congrès du Labour qui se tient depuis samedi à Manchester. En Grande-Bretagne, les conférences annuelles des partis sont des événements nationaux, à l’instar de nos universités d’été, à cette différence qu’il s’agit de moments politiques cruciaux puisque, au moins jusqu’à cette année, la vie politique britannique était structurée par le parti conservateurs et le parti travailliste.

Cette conférence a débuté par la fin du vote des militants pour désigner leur nouveau leader après la démission de Gordon Brown à la suite de la défaite aux élections législatives de mai dernier.

Des cinq candidats restés en lice, deux semblaient favoris, Ed, l’ancien ministre de l’énergie de Gordon Brown et surtout son frère aîné, David, l’ancienne bras droit de Tony Blair et ministre des Affaires étrangères de Gordon Brown.

La presse française a eu peu hâtivement résumé le duel de ces fils de marxistes polonais à une bagarre fratricide entre héritiers de Blair et héritiers de Brown avec une prime pour le cadet, Ed, qu’elle croyait voir « plus à gauche ».

Il est vrai que Blair lui-même considère que le Labour ne doit pas rompre avec le « New Labour » et qu’il ne faut pas délaisser le centre si les travaillistes veulent un jour reconquérir le pouvoir. Il est vrai aussi que beaucoup d’électeurs travaillistes ont voté pour les Libéraux-démocrates car ils défendaient des positions, notamment en matière de libertés et de questions de société que le Labour ne défendait plus prioritairement. Mais il est tout aussi vrai que, même si Ed Miliband avait la faveur des syndicats, ceux-ci ne lui ont accordé de majorité qu’au quatrième tour de scrutin – pour désigner le leader travailliste, il y avait trois collèges électoraux : les parlementaires, les militants et les affiliés comme les syndicats ou les clubs et think tanks. Cela explique la courte avance d’Ed Miliband sur son aîné qui, depuis des années était vu comme celui qui renverserait un jour Brown qui battait des records d’impopularité et qui avait eu, par trois fois, l’occasion de passer à l’action depuis 2007.

Ed Miliband, 40 ans devient donc le leader de l’opposition travailliste qui est en train de remonter fortement dans les sondages. Il n’a pas été majoritaire chez les parlementaires dont le poids dans le parti est important puisque pour être candidat, il fallait le parrainage de 33 parlementaires, soit un huitième de l’ensemble des députés aux Communes et au Parlement européen. Elu député seulement en 2005, c’est lui qui a rédigé le Manifeste de campagne du Parti travailliste pour les dernières élections.

Les conservateurs pourraient lui reprocher d’être mal élu et d’être l’otage des syndicats – la presse de droite a tenté un « red Ed » – jadis malmenés par Blair au sein du parti, le message qui a dominé en ce début de congrès, c’est celui de l’unité des travaillistes alors qu’un mouvement social se prépare contre les mesures du gouvernement Cameron-Clegg de réduction drastique des dépenses publiques et des aides sociales.

Quand à nous, notre ambition est de renouer le travail avec le Labour, comme avec d’autres partis socialistes européens, afin de préparer ensemble, l’alternative dans nos pays.

27 Sep

Commentaires fermés sur Le tournant du quinquennat donne le tournis

Le tournant du quinquennat donne le tournis

par

La France s’angoisse. L’Elysée ne sait que faire. Le sommet de l’Etat hésite sur tous les sujets, multipliant les signes contradictoires.

François Fillon se « pompidolise » prenant date comme son prédécesseur face à de Gaulle. Nicolas Sarkozy, qui est loin d’être ce dernier, se « giscardise » en devenant l’objet de tous les ressentiments.

Pendant ce temps là, la France s’énerve devant l’absence de sortie de crise, une réforme des retraites qui ne la satisfait pas, des annonces d’attentats sans que personne ne mesure cela. Elle observe, perplexe, la décomposition à droite où les règlements de compte et les coups tordus judiciaires se multiplient, acculant le pouvoir. Pendant que la gauche joue à se faire peur sur la nature de la relève ou l’obligation de concourir aux primaires, faute de quoi elles ne seraient pas réelles.

27 Sep

Commentaires fermés sur Réaction suite aux déclarations de C. Bartolone sur France Inter

Réaction suite aux déclarations de C. Bartolone sur France Inter

par

Claude Bartolone a exprimé un souhait, mais ce pronostic n’a évidemment pas force de loi. Il n’y a là pas de quoi jouer l’indignation ou l’outrage. Ce n’est vraiment pas le moment… la présentation aux primaires est libre et le résultat sera ce qu’en feront ceux qui y participeront. Chacun le sait ! Sortons la tête du sac des primaires !

24 Sep

Commentaires fermés sur Double camouflet pour l’Elysée

Double camouflet pour l’Elysée

par

Une fois de plus l’Elysée parle trop vite. Décidément quand ça va pas, ça va pas ! L’Elysée annonce l’échec des manifestations avant qu’elles ne démarrent. Ce qui en dit long sur la fébrilité apeurée qui règne à l’Elysée. Résultat, si les grèves sont en très légère baisse, les manifestations sont comparables aux précédentes. C’est un double camouflet, d’abord pris la main dans le sac d’une désinformation, ensuite la pari de l’essouflement n’est pas gagné. Les sénateurs y trouveront un rapport de force pour faire évoluer le texte, et les syndicats pour poursuivre la mobilisation. Les jours risquent d’être longs pour Nicolas Sarkozy…

22 Sep

Commentaires fermés sur Prises d’otages, le pouvoir doit informer les partis

Prises d’otages, le pouvoir doit informer les partis

par

Le Parti socialiste condamne l’enlèvement des membres d’équipage français au large du Nigeria, après celui de nos ressortissants au Niger et exprime sa solidarité envers les familles.

Le Parti socialiste soutient la volonté du gouvernement de tout faire pour obtenir dans les meilleurs délais la libération des otages et leur retour sains et saufs dans leurs familles.

Après les déclarations du directeur de la sécurité intérieure, après cette nouvelle prise d’otage qui suit celle de la semaine dernière, le président de la République et le Premier ministre doivent informer sans délai les différents partis politiques représentés au Parlement de la situation exacte et des mesures prises à l’extérieur comme à l’intérieur, pour assurer la sécurité des Français, comme l’a demandé Martine Aubry et comme l’avait fait Lionel Jospin après les attentats du 11 septembre 2001. C’est un devoir en démocratie.