« Monsieur le président, respectez la France »

par · 19 septembre 2010

Entretien au Parisien daté du 18 septembre 2010. Propos recueillis par Rosalie Lucas

Dans le monde entier, la France est critiquée pour les expulsions de Roms. Cela a provoqué un clash au sommet de Bruxelles. Qu’en pensez-vous ?

Nicolas Sarkozy fait n’importe quoi et fait condamner la France. La France ne sort pas grandie de ce sommet peu glorieux. Il y a une fébrilité, un énervement et une impatience au sommet de l’État français. On a envie de dire au président : « Reprenez-vous ! Cessez de trouver des responsables de vos échecs. Respectez la France, cessez de communautariser l’insécurité et proposez un vrai plan pour régler le problème des Roms ».

L’Europe est-elle dans son rôle quand elle menace la France de sanctions ?

Oui, elle est dans son rôle quand elle fait respecter le droit européen. Mais elle ne l’est pas quand elle est impuissante à régler le problème des Roms. Il y a une double responsabilité. L’impuissance de Bruxelles et l’impatience de Paris.

Nicolas Sarkozy n’a-t-il pas eu raison de demander des excuses à la commissaire Viviane Reding qui avait fait un parallèle entre la politique française et la Seconde guerre mondiale ?

Nicolas Sarkozy s’agite dans tous les sens parce qu’une obscure commissaire de Bruxelles a, à l’évidence dérapé. Le général de Gaulle, François Mitterrand voire Jacques Chirac menaient des querelles planétaires ; Sarkozy, lui, a des querelles secondaires. On est éberlué de voir ce président s’agiter, attaquer dans tous les sens. Quelle image alors que, dans quelques semaines, il va présider un G20 où le monde entier aura les yeux braqués sur Paris !

Le couple franco-allemand vous semble-t-il fragilisé désormais ?

On se demande si un jour il a été en bon état. Nicolas Sarkozy et Angela Merkel sont tous les deux membres de la droite européenne et, pourtant, ils ne se sont jamais bien entendus. L’affaiblissement du couple franco-allemand produit une cacophonie dommageable à l’Europe.

catégorie Expressions, Interviews