Le tournant du quinquennat donne le tournis

par · 27 septembre 2010

La France s’angoisse. L’Elysée ne sait que faire. Le sommet de l’Etat hésite sur tous les sujets, multipliant les signes contradictoires.

François Fillon se « pompidolise » prenant date comme son prédécesseur face à de Gaulle. Nicolas Sarkozy, qui est loin d’être ce dernier, se « giscardise » en devenant l’objet de tous les ressentiments.

Pendant ce temps là, la France s’énerve devant l’absence de sortie de crise, une réforme des retraites qui ne la satisfait pas, des annonces d’attentats sans que personne ne mesure cela. Elle observe, perplexe, la décomposition à droite où les règlements de compte et les coups tordus judiciaires se multiplient, acculant le pouvoir. Pendant que la gauche joue à se faire peur sur la nature de la relève ou l’obligation de concourir aux primaires, faute de quoi elles ne seraient pas réelles.

catégorie Ecrits, Expressions