La décomposition gouvernementale

par · 7 octobre 2010

Un président zappeur ultra-sécuritaire qui court chez le pape se faire pardonner. Un premier ministre râleur qui n’en finit pas de faire des adieux rageur contre le président. Des ministres gaffeurs ou hâbleurs selon qu’ils se croient éconduits ou adoubés. Et pendant que l’on défile dans la rue contre le gouvernement celui-ci défile à la télé dans une rumba des prétendants indécente.  Tout ceci a un nom: La décomposition.

catégorie Ecrits, Expressions

Les commentaires2 Commentaires

  1. Pascal dit :

    Bonsoir, j’ai beaucoup aimé votre intervention dans La Croix. Il faudrait que le PS ne lâche pas non plus l’affaire des Roms même s’il s’occupe maintenant plus de la réforme des retraites.
    Le problème c’est que Sarkozy veut transformer la France en entreprise, et c’est sur cela qu’il faudrait insister. cf. l’article du Monde d’aujourd’hui :
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/10/07/les-roms-nouvelles-victimes-de-l-entreprise-france_1421331_3232.html
    Continuez le combat !

  2. topaz dit :

    La rumba des prétendants existe aussi à gauche. DSK et Aubry en pôle position, Royal et Fabius en embuscade, Hollande en outsider, Valls et les autres en alternative d’un PS neuf et nouveau … Martine Aubry va devoir ce soir faire de l’équilibrisme pour préserver le pacte de l’unité !