Le futur gouvernement de Nicolas Sarkozy déjà entamé

par · 14 octobre 2010

Le fait que Nicolas Sarkozy vienne à Bordeaux chercher le soutien d’un « recalé » du suffrage universel en dit long sur l’affaiblissement du Président de la République. Il vient visiter un site financé par la région socialiste en plein mouvement social, ce qui le conduit à annuler le crochet à l’université. Et ce petit détail illustre combien le pouvoir est dans les cordes. Quelle que soit l’issue du bras de fer sur les retraites c’est pour Sarkozy la défaite ou la retraite. Il ne rebondira pas avec un nouveau gouvernement. Trop long, trop de spéculation, trop de manifestations, trop de contestation. Le rebond autour de l’ethnicisation de la sécurité, des retraites et du nouveau gouvernement n’aura pas lieu.

Les commentaires2 Commentaires

  1. topaz dit :

    et ce que je crois juste

  2. topaz dit :

    « Briguer les plus hautes charges, c’est ne pas rester frileusement en retrait : c’est vouloir mettre en accord des années de combat militant et je que je crois juste pour la France ». 4 ans se sont écoulés depuis cette réflexion. Les hautes charges ont changé d’horizon, le retrait d’expression, mais la détermination demeure … intacte, et très probablement avec le temps, s’est renforcée et non pas effacée …