Lycéens en colère

par · 16 octobre 2010

Tout le monde ausculte les lycéens. Certains s’offusquent de ces manifestations du 1er âge. A l’évidence, ils manifestent contre une reforme dont ils estiment qu’elle fixe un cap, quant à leur avenir.

C’est aussi simple que cela.

On décide maintenant, sans eux, un avenir qui s’imposera à eux. Mais si les retraites sont le facteur déclenchant, la plaine était sèche. Des mois éthniquement sécuritaires, les roms, la « surconsommation » de l’immigration ont créé une colère bigarrée contre Sarkozy.

Le président n’avait d’yeux que pour les couches populaires et les vieux. Il n’a pas vu la maturation dans la jeunesse. Le mouvement est spontané, très organisé, pas de coordinations, pas de paliers de mobilisation. On bloque, puis on manifeste et on s’affronte. Cette colère est l’émergence d’une « génération Colère ».

Voilà, c’est tout la colère contre ce que devient la France sous Sarkozy étriquée, renfermée, claquemurée, qui a peur de l’autre, vieillissante et revenue de tout ! Eux qui surfent sur le net en toute liberté. Ils protestent furieusement contre l’avenir Sarkozy.

catégorie Ecrits, Expressions

Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    Une nouvelle application de l’unité au PS : tous dans la rue et tous dans les médias ! En y étant … mais sans en être l’instigateur, « just in case » en soufflant sur la braise pour que le vent de la contestation continue de souffler … Vous vous épuisez en vain et ce n’est pas ainsi que convaincrez les Français que vous êtes en mesure d’opposer et d’incarner une alternative à « l’avenir Sarkozy » . Les grévistes et les manifestants de l’automne 2010 ne suffiront pas à faire gagner la gauche en 2012. Ne vous trompez pas de combat.