Voyage en Côte d’Ivoire

par · 18 octobre 2010

J’ai débuté mon périple en Afrique francophone, où j’irais au Sénégal, au Niger, au Bénin, voir au Mali, par la Côté d’Ivoire. Et ceci pour plusieurs raisons. D’abord parce que c’était le plus difficile, là où la France avait connu l’affront ultime. Là où les conflits avaient pris un cour détestable. Ensuite, parce que les élections vont avoir lieu le 31 octobre. Il eut été de la dernière lâcheté de venir après. Il fallait voir, écouter, comprendre avant. J’ai pu voir certains acteurs – ils ne souhaitent pas tous être cités -. Ce n’est pas l’essentiel. Je peux vous dire que les élections se passent dans un climat classique, sous le contrôle de l’ONU. Je ne suis pas venu donner des leçons ou des consignes. Mais j’observe que Laurent Gbagbo, qui m’a reçu, a réussi la paix. Nous devons tourner la page et travailler dans ces pays à un partenariat soucieux de leur souveraineté. J’y reviendrais après les élections en ami.