EN DIRECT: la mobilisation contre la réforme des retraites

par · 19 octobre 2010

(AFP) – PARIS — 15H55 – Querelle de chiffres – La manifestation contre la réforme des retraites a réuni mardi 330.000 personnes à Paris, comme lors de la précédente journée d’action du 12 octobre, a annoncé la CGT, la police ayant décompté pour sa part 60.000 personnes contre 65.000 le 12.

15H45 – Carburant – Un « peu moins de 4.000 stations-service » sont « en attente d’approvisionnement » sur 12.500 en France, annonce le ministre de l’Ecologie et de l’Energie, Jean-Louis Borloo, sans préciser si ces stations sont déjà en pénurie ou menacées de l’être.

15H41 – Défilé parisien – 60.000 personnes manifestaient vers 15H00 à Paris, selon une première estimation de la préfecture de police, un chiffre en légère baisse par rapport aux 65.000 manifestants estimés le 12 octobre à la même heure.

15H20 – Fillon s’insurge – Intimidation, blocage et violence sont la « négation de la démocratie et du pacte républicain » déclare le premier ministre à l’assemblée nationale, ajoutant que « personne » n’avait « le droit de prendre en otage un pays tout entier ».

15H04 – Slogans parisiens – « Ce qu’un Parlement fait, la rue peut le défaire », lit-on sur une banderole de FO. Mais aussi « 62 selon la police, 60 selon les manifestants » ou sur un ballon du SNES-FSU: « + 30 millions pour Bettencourt, -3% pour les salaires des fonctionnaires ». Plus intello, le Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine brandit une citation de Romain Rolland: « Quand l’ordre est injuste, le désordre est déjà un commencement de justice ».

14H42 – File d’attente – Sur le périphérique intérieur au nord de Nantes, une file de voitures de plus de 500 mètres, espérant pouvoir faire le plein d’essence, déborde sur la voie d’accés à la station donnant sur le périphérique, génant la circulation.

14h40 – Blocus – Quelque 600 étudiants de Nantes, réunis en assemblée générale, ont décidé le blocus de leur université les jours de manifestation nationale pour que les étudiants puissent aller manifester.

14H32 – Participation à Marseille – Entre 23.000 personnes, selon la police, et 240.000 selon les syndicats un record de participation depuis le début du mouvement, ont manifesté à Marseille .

14H26 – « Une autre réforme » – « On a un pouvoir sourd, aveugle, qui ne veut rien entendre, et qui joue le rapport de force. Si on veut que le calme revienne dans le pays, il faut tout simplement une autre réforme » déclare Ségolène Royal au début de la manifestation parisienne aux côtés de Martine Aubry et de Harlem Désir.

14H18 – « Il faut tout reprendre » – La première secrétaire du PS Martine Aubry participe à la manifestion parisienne. « Monsieur le président, maintenant il faut tout reprendre et tout remettre sur la table (…) Il suffit d’un mot, d’un acte pour que le mouvement s’arrête ». Elle condamne les « provocations » et les « casseurs ». « 99 % des gens manifestent calmement », dit-elle, entourée notamment de Ségolène Royal, Benoît Hamon, Harlem Désir, Jean-Marc Ayrault et Jean-Paul Huchon.

13H59 – PARIS: PLUSIEURS DIZAINES DE MILLIERS DE MANIFESTANTS PARTENT DE LA PLACE D’ITALIE EN DIRECTION DES INVALIDES.

13H40 – Vote définitif le 26 ou 27? – Le patron des députés UMP, Jean-François Copé espère un vote définitif de la réforme des retraites par le Parlement « mardi (26) ou mercredi (27) ou en tout cas en milieu de semaine prochaine », après le vote du Sénat cette semaine et la réunion de la commission mixte paritaire Assemblée-Sénat « en début de semaine prochaine ».

13H36 – Le mouvement « plafonne » et se « radicalise » – François Fillon estime que le mouvement « plafonne, commence à s’essouffler », avec « jamais plus d’un million de personnes dans les rues ». Mais parallèlement, « il se radicalise », explique-t-il aux députés UMP.

13H35 – BERNARD THIBAULT (CGT) DEMANDE DES NEGOCIATIONS. Avant le départ de la manifestation parisienne, le leader syndical a appelé le gouvernement à « entendre l’ampleur de cette protestation » à accepter « des négociations avec les syndicats ».

13H22 – « L’antisarkozysme dans la rue »- « Le président ébranlé par tant de mécontentement sait que son rebond a échoué », déclare le député PS Jean-Christophe Cambadélis pour qui « l’antisarkozysme est descendu dans la rue ».

13H22 – FRANCOIS CHEREQUE (CFDT) LANCE UN APPEL AU CALME.

13H21 – « Chaos » en France pour la presse britannique – « Situation explosive », annonce en une le Financial Times au dessus de la photo d’une voiture incendiée. Le tabloïde The Daily Mail titre: « les rues françaises en feu ». « La France dans le chaos », pour le Daily Telegraph. Le reste de la presse européenne évoque aussi largement les manifestations. Les « émeutes en France » sont en une du quotidien Berliner Zeitung. « La France bloquée, Sarkozy ne fait pas marche arrière », écrit le Corriere della Sera, principal tirage d’Italie.

catégorie Actualité