George Frêche n’est plus

par · 24 octobre 2010

L’homme était attachant, le politique irritant, et l’élu combattant. George Frêche était à l’évidence un homme de l’histoire, celle de sa région, de son parti ou de son pays. Et il ne détestait pas en créer. Il aimait aussi l’histoire avec un grand H. Rebelle vis-à-vis des puissants, fussent-ils socialistes. Il aimait sa ville « Montpellier la surdouée », bâtisseur, concepteur, il était libre, autoritaire, batailleur, gouailleur, claniste au charisme choquant. Mais une personnalité de gauche qui ne laissait pas indifférent.

Les commentaires4 Commentaires

  1. Romain P dit :

    Effectivement, billet appréciable quand on le compare aux excès vus dans un sens ou dans l’autre ces dernières 24H … merci.

  2. topaz dit :

    Malgré ses déviances verbales, l’homme était effectivement attachant et militant de longue date. Il était authentique et nature et c’est ce que ses électeurs aimaient chez lui. La victoire est à portée de main pour la gauche, George Frêche ne la verra pas …

  3. LUCI ANTOINE dit :

    Merci Jean-Christophe pour cette initiative et ce commentaire. Georges Frêche incarnait l’intelligence pour Montpellier et la Région rayonne grâce à lui et à son équipe. Homme loyal, franc, au sourire généreux, respectueux des autres et je suis outré des propos de ceux qui voyaient de la haine en lui. Il aimait le combat politique et avait un grand respect pour ses adversaires, acceptait la différence, la contradiction et l’altérité de l’autre. Il savait ce qu’était la mémoire et était animé d’un esprit de Justice.Nous l’aimions à Montpellier et nous aimions sa simplicité et le fait qu’il partage sa grande culture. Merci à Georges et nous lui témoignons à sa famille et à ses proches, toute notre affection de montpellierains. Merci Jean-Christophe pour votre dévouement et la cause que vous défendez dans les relations internationales. A. LUCI

  4. Fabien Lorc'h dit :

    Conciliant et à la fois pas totalement hypocrite quand à vos ressentis sur Georges Frêche. Je salue la démarche.