Le sens d’un deuxième mandat Sarkozy

par · 9 décembre 2010

Nicolas Sarkozy est prêt à faire « deux mandats, pas plus ». Mais un mandat de plus serait un mandat de trop pour le pays et pour les salariés car voici un premier élément de « programme » concernant les salariés migrants.

En effet, la députée européenne UMP-PPE, Véronique Mathieu propose une directive pour un permis unique de séjour et de travail pour les salariés migrants qui s’aligne sur une position du Conseil européen qui comprend donc la majorité des chefs d’Etats et de gouvernements conservateurs d’Europe.

Si cette directive est votée, elle privera de droits sociaux des dizaines de milliers de travailleurs migrants.

Alors que l’Union européenne compte aujourd’hui, en raison de la crise, 23 millions de chômeurs, ce projet va inciter à fabriquer un marché du travail fondé sur l’origine. En clair, cela va accroître les tendances xénophobes et d’exacerber les tensions sociales déjà très fortes dans toute l’Europe.

C’est ni plus ni moins le retour du principe du pays d’origine que toute la gauche avait combattu dans la directive Bolkestein.

C’est une aberration économique et démographique car nos pays ont besoin d’une main d’œuvre immigrée. C’est aussi une régression sociale car face à la crise, les économies ont besoin de plus de croissance et les peuples ont besoin de plus de droits sociaux.

Les commentaires3 Commentaires

  1. Un citoyen ordinaire dit :

    Monsieur Cambadélis,

    Face aux enjeus électoraux à venir, et dans ces temps troublés où 8 millions de français vivent en dessous du seuils de pauvreté, je me permets de rêver que nous puissions réaliser un jour, à quel point les inégalités de revenus, ont les conséquences les plus néfastes sur le bon fonctionnement de notre société.
    Alors que dans les années 70, les capitaines d’industrie percevaient un revenu d’environ 35 fois le salaire de base, aujourd’hui les mêmes ont un revenu qui peut dépasser 1000 fois le salaire de base…
    Monsieur Cambadélis, il est temps de faire savoir à nos concitoyens que 130 000 français ont un revenu supérieur à 500 000 euros par an.
    Comme il existe un salaire minimum, pourquoi n’évaluerait-on pas les effets qu’un salaire maximun pourrait avoir sur notre société? Et à combien pourrait-on en fixer son montant?
    Amicalement.

    Un citoyen ordinaire.

  2. topaz dit :

    « Il est devenu le problème et la solution du PS » ou l’hyper-indécis … Arrêtons de rêver. Même si l’inventeur des primaires n’est pas convaincant dans leur bien-fondé, le PS sera, hélas, contraint par son nombril de passer par la primaire, il n’écrira pas sur le tableau la solution du problème mais se déchirera dans une élection avant l’élection. Dans l’histoire du PS ce n’est pas un progrès de démocratie, c’est du sabotage. Que fera DSK ? Candidat à ses conditions ? Pas candidat ?

  3. topaz dit :

    A vous de faire en sorte qu’il ne fasse pas un mandat de plus ! Pour la gauche, rater l’opportunité inespérée qui lui est offerte, ce serait vraiment une fois de trop. Le PS a encore le choix : se tirer une nouvelle balle dans le pied et être handicapé pour longtemps ou étonner dans ses options par sa détermination à gagner. S’il est capable de faire ce pas, il aura fait la moitié du chemin dans le score de 2012.