Venezuela

par · 21 décembre 2010

Moins d’un mois avant le début de la nouvelle législature, le président du Venezuela s’est fait attribuer par le parlement sortant la capacité de légiférer par décrets pendant 18 mois. L’opposition qui dispose d’un poids nouveau dans la nouvelle assemblée sera ainsi d’entrée de jeu écartée de l’élaboration de la loi.

L’argument avancé par les autorités, la nécessité de répondre à l’urgence créée par de fortes pluies, est un argument techniquement et politiquement irrecevable. Il s’agit pour le Parti socialiste d’une manœuvre institutionnelle qui bien que légale est contraire à l’esprit des lois démocratiques.

catégorie Ecrits, Expressions